Les dernières activités

Célébration de la Journée Internationale de la Femme 2017 à Adzopé

Dominique Ouattara réaffirme sa confiance aux femmes et fait d’importants dons

L’édition 2017 de la Journée Internationale de la Femme (JIF) a été célébrée à Adzopé, capitale de la région de la Mé.  Cette année, les festivités de la Journée internationale ont été placées sous le thème : « l’autonomisation économique de la femme, pour un monde plus juste et plus équitable ». Dans le but de marquer cette journée, les femmes  issues de toutes les strates de la société ivoirienne,  se sont données rendez-vous à Adzopé, ce vendredi 10 mars 2017. Marraine institutionnelle de ces célébrations, la Première Dame, Dominique Ouattara a profité de cette cérémonie pour affirmer sa confiance aux potentialités de ses sœurs à lutter contre la pauvreté et à être des actrices du développement. Pour matérialiser cette foi, l’épouse du chef de l’Etat a mis à la disposition des femmes des quatre (04) départements de la Mé, dans le cadre du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI), un montant additionnel de 200 millions F CFA pour le financement de 2.000 projets  supplémentaires.  Cette rallonge en plus des 450 millions F CFA octroyés initialement aux femmes de la région, permettra  à 2.000 autres femmes d’entreprendre des activités génératrices de revenus. Mieux. Madame Dominique Ouattara a offert des dons en nature et en numéraires aux femmes et aux populations de la région.  Ce sont des dons en vivres d’une valeur de 100 millions F CFA qui ont été offerts aux populations. Les dons en nature sont composés de machettes, de limes, de bottes, d’arrosoirs et de pulvérisateurs pour les femmes du monde rural.  En outre, elle a offert des récipients à eau avec couvercle, des bassines et des glacières aux commerçantes. Les groupements et coopératives de femmes de la Mé ont reçu des chaises, des presseuses de manioc, des motobagages et des vivres en grande quantité.  L’épouse du chef de l’Etat a également offert des dons aux femmes éleveurs, les coiffeuses et les couturières et enfin, elle a offert 1.000 tables bancs pour les élèves des établissements primaires et secondaires de la région.  En plus de ces dons en nature, elle a offert la somme de 13 millions F CFA aux populations présentes.  La valeur totale de ces dons : 113 millions F CFA.

Après avoir fait ces dons,   la Première Dame a profité du cadre de cette cérémonie pour  réitérer  sa foi en ses sœurs en tant qu’agents du développement. « Je peux vous dire avec conviction que les femmes ivoiriennes avancent. Vous faites la fierté de notre pays, et je vous encourage à persévérer et à demeurer courageuses et volontaires. Je ne cesserai jamais de vous le répéter, j’ai foi en vous et en votre potentiel. La Côte d’Ivoire a besoin de nous les femmes, et ne saurait atteindre l’émergence sans notre contribution », a témoigné la Première Dame. 

Bien avant, la Première Dame Dominique Ouattara a énuméré les avancées du pays pour l’amélioration des conditions de vie des femmes.  Ainsi,  pour étayer sa thèse, Madame Dominique Ouattara a cité la mise en place du Compendium des compétences féminines le 04 octobre 2011. La modification du texte de loi n° 64-375, du 07 octobre 1960, relative au mariage qui donne le droit à la femme d’être également chef de famille. La création du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) en décembre 2012, pour l’autonomisation des femmes. L’accès des jeunes filles à la Gendarmerie et à l’EMPT, le 14 mai 2014. La création de l’Observatoire National du genre et de l’équité, le 17 décembre 2014, et enfin, le vote le 30 octobre 2016, de la nouvelle constitution de la 3ème république, qui prévoit de promouvoir les droits politiques de la femme, ainsi que la parité entre les hommes et les femmes pour l’accès aux emplois publics et privés. Au regard de tous ces avancées, la Première Dame a donné raison aux femmes de la Mé qui ont tenu à témoigner leur affection au chef de l’Etat à travers une motion de soutien.

 Madame Mariatou Koné, Ministre de la Femme, de la protection de l’Enfant et de la  Solidarité a, au nom des femmes, remercié le Président Alassane Ouattara pour les acquis notables dans la lutte pour les droits des femmes. Elle a brossé un tableau fort reluisant et prometteur pour les femmes en Côte d’Ivoire. 

Le Secrétaire Général de la Présidence, M. Achi Patrick a, quant à lui, tenu à remercier la Première Dame pour ses actions en faveur de l’autonomisation des femmes. Selon lui, ces actions vont au-delà des chiffres qui sont donnés. « Le FAFCI change la vie des femmes », a-t-il affirmé.

Aïcha Mindaoudou, représentante du Secrétaire Général des Nations Unies a appelé les gouvernements du monde entier à plus de mesures visant à amorcer l’égalité des droits entre hommes et femmes.

Atse Nde, maire de la commune d’Adzopé a remercié la Première Dame pour ses actions en faveur du développement. Remerciement repris en chœur par la porte-parole des femmes de la région de la Mé, Madame Kouamé Edith Keteh. Cette dernière a non seulement remercié la Première Dame pour son programme de financement des femmes, mais elle a tenu à témoigner la gratitude des femmes aux chefs de l’Etat pour ses actions en faveur du développement.

Le Ministre Achi Patrick et les femmes de la Mé ont offert des vivres, des parures de royauté et des pagnes au couple présidentiel.

Après cette cérémonie, la Première Dame a rendu visite à une ferme de l’Association des Femmes pour la Paix et le Développement Social (AFPDS) d’élevage de poules pondeuses. Elle a offert la somme de un million F CFA à cette association en vue de l’aider dans son activité.