Les dernières activités

Célébration des 5 ans du FAFCI

La Première Dame, Dominique Ouattara annonce l’augmentation du fonds à 10 milliards F CFA

Le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI), le programme de financement des micro-projets des femmes mis en place par Madame Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire  a 5 ans.   

5 ans que Madame Dominique Ouattara, l’initiatrice de ce programme a tenu à marquer d’une pierre blanche à travers une célébration qui a réunie, le vendredi 29 septembre 2017, plus de 2.000 femmes bénéficiaires du fonds, à l’Espace Latrille Event des Deux Plateaux.

Un anniversaire qui a permis à tous les participants de saluer le dynamisme et l’impact de ce fonds sur les femmes bénéficiaires.

Aujourd’hui, ce sont plus de 122.000 femmes à travers tout le pays qui ont pu bénéficier du FAFCI. Un bilan satisfaisant qui a été  salué  par la Première Dame, Dominique Ouattara et l’ensemble des participants à cette fête.  Et comme il est de tradition  dans le cadre d’un anniversaire, les bénéficiaires du FAFCI et la Première Dame, Dominique Ouattara se sont offert des cadeaux.

 

Les femmes du FAFCI ont offert à leur bienfaitrice  vingt (20) complets de pagnes wax édition spécial, super Hollandais et Holland. En retour, Madame Dominique Ouattara a offert le somme de six (06) millions F CFA aux femmes et  aux populations présentes. 

Profitant de cette tribune, la Première Dame, Dominique Ouattara a annoncé l’augmentation du capital du FAFCI. Ainsi, reprenant une confidence du chef de l’Etat, elle a révélé que le fonds va passer de 8, 5 milliards  à 10 milliards F CFA.  Une nouvelle  saluée par l’ensemble des femmes et des personnalités présentes. «Constitué au départ d’un fonds de démarrage d’un montant d’un milliard de FCFA, le FAFCI est aujourd’hui doté d’un capital de 8,5 milliards de FCFA. A ce sujet, je voudrais vous annoncer que le Président de la République a décidé d’augmenter le capital du FAFCI de 1.5 milliards de FCFA, ce qui portera le montant total du FAFCI à 10 milliards de FCFA. (…)

Après cinq années de fonctionnement, nous avons 15 milliards 300 millions de FCFA, qui ont pu être distribués grâce au « revolving », et ont permis de financier 122 000 femmes sur toute l’étendue du territoire national.», a-t-elle révélé. Reprenant une confidence du chef de l’Etat, Madame Dominique Ouattara a révélé lors  de cette cérémonie que ce dernier compte augmenter dans le courant de cette année, le fonds alloué au programme. Ainsi,  le FAFCI va passer de 8, 5 milliards  à 10 milliards F CFA.  

Cette augmentation du capital du fonds permettra de toucher plus de femmes.  Selon Madame Dominique Ouattara, dans le District d’Abidjan, ce sont 25.000 femmes qui ont bénéficié  de ce fonds pour un montant de 3,7 milliards F CFA.  Quand,  à l’intérieur du pays ce sont 97.000 femmes qui ont pu entreprendre une activité génératrice de revenu pour un montant de 11, 6 milliards F CFA.  En vue de couvrir toute l’étendue du territoire,  deux (02) nouveaux microfinances ont été  intégré au programme. Il s’agit de Hortensia Finances et la Compagnie Africaine de Crédits (CAC).  

« Afin de pouvoir répondre adéquatement à la forte demande nationale, nous avons intégré deux nouvelles microfinances partenaires, en plus de l’UNACOOPEC et de la GESCI, que sont Hortensia Finances et la Compagnie Africaine de Crédit (CAC) », a rappelé Madame Dominique Ouattara. Elle a terminé en réitéré sa confiance et celle du Président Alassane Ouattara dans la capacité des femmes à être des actrices de lutte contre la pauvreté. « Chacune d’entre vous représente un pilier essentiel de l’équilibre de notre société. Dans vos familles respectives, vous contribuez à pourvoir aux revenus du ménage, quand vous n’êtes pas seules à nourrir vos enfants et à prendre soin de plusieurs personnes.  Bien souvent, vous travaillez dans l’informel, en tenant de petits commerces qui vous aident à subvenir aux besoins de vos enfants, au prix de nombreux sacrifices et privations. Votre potentiel est grand, c’est pourquoi le Président Alassane OUATTARA a toujours cru en vous », a-t-elle confié. 

Le Pr. Koné Mariatou, Ministre de la    Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité,  au  nom du Gouvernement, a salué le dynamisme et l’efficacité de ce programme dans la lutte contre la pauvreté des femmes.  A ce titre, elle a tenu à remercier le Président Alassane Ouattara et la Première Dame, Dominique Ouattara pour leur engagement au service des femmes.  Madame Koné Mariatou a rappelé que depuis l’élection du Président Alassane Ouattara, la Côte d’Ivoire a ratifié toutes les conventions visant à promouvoir les droits des femmes. Poursuivant dans cette logique, elle a soutenu que le FAFCI représente aujourd’hui, l’un des piliers essentiels pour la défense des droits  et de l’autonomisation des femmes.  « Grâce au FAFCI, les femmes de Côte d’Ivoire sont devenues dynamiques et épanouies. (…)

 

Grande est ma joie de voir que le FAFCI a changé vos vies. La Première Dame vous a fait confiance en vous honorant. Veuillez mériter sa confiance en ne brisant pas la chaîne de solidarité qu’elle a mis en place», a-t-elle  conseillé les bénéficiaires.

M. N’Gouan Aka, Maire de Cocody a, quant à lui, a remercié l’engagement de la Première Dame pour la cause des populations. Selon cet engagement est aujourd’hui, mondialement reconnu et salué.  Il a terminé en la remerciant pour l’appui financier  qu’elle apporte  aux femmes dans le cadre du FAFCI. 

Madame Yao Patricia Sylvie, Directrice de Cabinet de la Première Dame, a présenté le fonds  dans son fonctionnement.  Ainsi, elle a révélé que 63 % des femmes qui ont bénéficié du FAFCI exercent dans le domaine du commerce, 22, 12 %  sont dans l’agriculture, 8, 45 % sont dans l’artisanat, 3, 92 % sont dans la restauration et 1, 61 % dans le domaine de l’élevage. Elle  a terminé en souhaitant  une augmentation du fonds afin que les femmes soient au rendez-vous de l’émergence en 2020.

Plusieurs femmes bénéficiaires du fonds ont partagé leur témoignage avec le public présent. Les festivités ont aussi enregistré la participation de plusieurs artistes dont Affou Keïta, JC Pluriel, Anselme Semi  et l’humoriste Joël. 

Thème du dossier: