Les dernières activités

Consultation sous régional de l’alliance 8.7

La 1ère Dame appelle à une mutualisation des efforts des gouvernements dans la lutte contre la traite des personnes et l’esclavage moderne

La Première Dame, Dominique Ouattara, Présidente du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la Traite, l’Exploitation et la Travail des Enfants (CNS), a parrainé,  le jeudi 08 septembre 2016 à l’Hôtel du Golf,  la cérémonie d’ouverture de la consultation sous-régionale relative à l’alliance 8.7 des objectifs de Développement Durable (ODD).  Organisée par le Bureau International du Travail (BIT), cette consultation a pour thème : « Unir nos forces pour mettre un terme au travail des enfants, au travail forcé, à l’esclavage moderne et à la traite des personnes ».   Ainsi, pour se pencher sur l’épineuse question de la lutte contre ces phénomènes, 11 experts venus de l’Afrique de l’Ouest et du Nord se sont donnés rendez-vous sur les bords de la lagune Ebrié les 08 et 09 septembre 2016.

Marraine de la cérémonie, Madame Dominique Ouattara a profité de cette tribune, pour partager sa foi dans la mise en place d’une alliance aux fins de lutter efficacement contre le travail des enfants, la traite des personnes et l’esclavage moderne. Autant de sujets épineux qui justifient son engagement à la tête du CNS. « Je suis convaincue que l’organisation de cette consultation sous régionale permettra de jeter les bases d’une alliance mondiale contre le travail des enfants et la traite des personnes, un phénomène qui touche malheureusement la plupart de nos pays », a espéré Madame Dominique Ouattara.  Pour l’épouse du chef de l’Etat ivoirien, ce préalable est d’autant plus indispensable qu’il permettra de mieux aborder la question de la remédiation de ces phénomènes. « En mettant en commun nos énergies, nous pourrions arriver à fédérer les efforts des pays membres, afin d’atteindre les objectifs de développement durable fixés par l’OIT. Nous espérons que d’autres pays pourront nous rejoindre dans cette alliance réunissant les acteurs déjà engagés, afin de mener des actions plus efficaces pour faire reculer la prévalence du travail des enfants et du travail forcé au niveau mondial. 

Un sommet des Premières Dames d’Afrique de l’Ouest

Toujours dans ce cadre, Madame Dominique Ouattara a révélé l’organisation prochaine à Abidjan d’un sommet des Premières Dames d’Afrique Occidentale, sur la question de la lutte contre les pires formes de travail des enfants et la traite des personnes. Mais bien avant ce sommet, la Présidente du CNS a annoncé la tenue d’une rencontre d’échanges et de partage d’expérience avec la Première Dame du Ghana, le 13 septembre prochain, pour la signature d’une déclaration conjointe d’engagement, et d’un accord de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Ghana.

Dosso Moussa, Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale, par ailleurs, Président du Comité Interministériel de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CIM) a quant à lui, partagé la vision du Gouvernement ivoirien en matière de lutte contre ces phénomènes. Il a terminé en appelant de tous ses vœux la mise en place d’une alliance sous-régionale dans l’objectif de lutter plus efficacement contre la traite des personnes, l’esclavage et les pires formes de travail des enfants.

Une mutualisation des efforts fortement souhaité par tous les intervenants au micro. Ainsi, Messieurs Aeneas Chuma, sous-Directeur Général et Directeur Régional pour l’Afrique du BIT,  John Oda, Secrétaire Général de l’organisation des Travailleurs de l’Afrique de l’Ouest et Jean Kacou Diagou,  Président de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire et Président de la Fédération des organisations du patronat de l’Afrique de l’Ouest ont successivement abondé dans le même sens.

Après la cérémonie d’ouverture des travaux,  la Première Dame, Dominique Ouattara a offert un déjeuner aux participants de cette consultation au Sofitel Hôtel Ivoire de Cocody.