Les dernières activités

Lutte contre la traite des enfants

La Première Dame et les Etats-Unis s’accordent sur la méthodologie de l’enquête sur le phénomène

Tout se précise sur la prochaine enquête sur le travail des enfants dans la cacaoculture. Combien sont-ils réellement ? Où les trouve-t-on ? Vont-ils à l’école ?  Autant de questions auxquelles, les enquêteurs devront trouver des réponses. C’est dans ce cadre que la Présidente du Comité national de surveillance (CNS) de la lutte contre la traite et le travail des enfants, Madame Dominique Ouattara, a reçu en audience, le mardi 09 janvier 2018 à son cabinet de Cocody, Madame Katherin Brucker, chargée d’affaires de l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire.  Madame Katherin Brucker était accompagnée  de Monsieur David Mosby, Premier secrétaire, chef de la section politique et économique et de Madame Candy Elena également de la section politique et économique.

Lors de cet entretien, la chargée d’affaire a  remis  officiellement  à Madame Dominique Ouattara, Première Dame et Présidente du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CNS), une lettre de M. Alexander Acosta,  Ministre américain du Travail relative à la bonne collaboration souhaitée concernant la méthodologie de l’enquête 2018-2019 sur le travail des enfants dans la cacaoculture, qui sera réalisée par NORC de l’Université de Chicago en Côte d’Ivoire.

Un séminaire de validation de la méthodologie de l’enquête de NORC est d’ailleurs  prévu du 14 au 16 février prochain avec toutes les parties prenantes au niveau national.Pour rappel, la Première Dame a insisté sur la nécessité de parvenir à une méthodologie approuvée par toutes les parties prenantes afin que les résultats de l’enquête de NORC sur le Travail des Enfants  soient acceptés par tous.Un séminaire de validation de la méthodologie de l’enquête de NORC est prévu du 14 au 16 février prochain avec toutes les parties prenantes au niveau national.Madame Katherin Brucker a réaffirmé la volonté des Etats-Unis d’accompagner la Côte d’Ivoire dans la lutte contre les pires formes de travail des enfants.