Les dernières activités

Réunion Chine-Afrique sur le SIDA

Réunion Chine-Afrique sur le SIDA
Les Premières Dames ont partagé leurs expériences

Elles ont répondu présentes à Beijing ce mardi 4 septembre 2018  à la réunion Chine-Afrique sur la prévention  et le contrôle  du SIDA. Les Premières Dames sont venues des quatre coins du continent autour du thème : « La Chine et l’Afrique : la main dans la main pour un Avenir sans SIDA ». A la résidence des hôtes d’Etat Diaoyutai, loin du tintamarre du centre-ville, chaque First Lady s’est griffée d’un ruban rouge et s’est soumise au protocole pointillé aux couleurs chinoises. Cette grande mobilisation des Premières Dames n’a pas laissé indifférente, Madame PENG Liyuan, Première Dame de Chine. Elle a exprimé toute la fierté du peuple chinois d’accueillir ses consœurs en marge du sommet Chine-Afrique auquel ont pris part les conjoints.

Madame PENG Liyuan a expliqué à l’auditoire que la Chine a fait des progrès significatifs en matière de lutte contre le VIH/SIDA avec la chute drastique du taux de prévalence. Une somme d’expérience qu’elle entend partager avec le continent.

La Première Dame du Burkina Faso, Madame Sika Bella Kaboré, Présidente en Exercice de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), a relevé la résistance de la pandémie sur le continent et réaffirmé par ailleurs   l’engagement des  Premières Dames à faire aboutir la lutte.

L’OMS et l’ONUSIDA  à travers leurs premiers responsables ont apporté leur soutien aux Premières Dames.

Michel Sidibé, Directeur Exécutif de l’ONUSIDA,   a insisté sur la nécessité pour les Premières Dames de mettre au cœur de la lutte contre cette pandémie l’action des jeunes. «(…) Nous avons assisté à une réunion de lutte contre le SIDA notamment pour les jeunes et les enfants. J’ai pu constater que mes sœurs Premières Dames ont le même problème à savoir comment éviter que les jeunes ne puissent être contaminé par le VIH », a indiqué à la fin de la rencontre, Madame Dominique Ouattara.  Et l’ambassadeur spécial de l’ONUSIDA pour le traitement et la promotion du traitement pédiatrique a souligné que la Chine offrait une bonne plateforme de collaboration au vu des progrès enregistrés.