Les dernières activités

Lutte contre l’insalubrité

Dominique Ouattara apporte son soutien à l’opération « Grand Ménage » du Ministère de la Salubrité

Madame Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire a parrainé la cérémonie d’engagement national à l’opération de lutte contre l’insalubrité dénommé : « Grand Ménage », le jeudi 23 février 2017 au Palais de la Culture.  Initiée par le Ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable, cette cérémonie s’est voulu un acte de civisme et d’engagement de toutes les composantes de la société ivoirienne à l’effort de lutte pour un environnement sain et idéal pour un développement durable. D’ailleurs pour traduire cet acte solennel, elle a enregistré la participation de plusieurs personnalités du gouvernement avec à leur tête, le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, les présidents d’institution, les membres du corps diplomatique accrédités en Côte d’Ivoire, et bien d’autres personnalités.  

Fervente militante pour le mieux-être des populations, Madame Dominique Ouattara a tenu à apporter son soutien à cette cérémonie.  La situation de l’environnement et l’insalubrité galopante dans les villes et les villages du pays sont autant de facteurs susceptibles de plomber toutes les politiques de développement. Une raison qui a emmené Madame Dominique Ouattara a tiré, lors de cette cérémonie, la sonnette d’alarme. «(…) La question de la salubrité dans nos villes et nos communes est préoccupante. Cette situation nous interpelle individuellement et collectivement, car les conséquences de l’insalubrité sur notre environnement sont nombreuses. De même, le désordre urbain et les nuisances de toutes sortes peuvent également être dommageables pour la santé de nos populations », a fait remarquer Madame Dominique Ouattara. Pour l’épouse du chef de l’Etat, la lutte contre l’insalubrité est d’abord une affaire personnelle. C’est pourquoi, elle a lancé un appel à une prise de conscience individuel de ce préalable pour atteindre le développement durable. «(…) 

Chaque ivoirien à son niveau, a le devoir de faire de sa maison, son quartier, sa commune, un espace où il fait bon vivre. C’est notre engagement à tous, qui permettra de laisser aux futures générations, un héritage dont ils pourront être fiers.  Pour ma part, il me tient à cœur de m’assurer que nos enfants grandissent dans un cadre de vie sain, protégés des maladies telles que le paludisme ou encore la fièvre typhoïde. Il est important qu’ils aillent à l’école dans de bonnes conditions, et qu’ils puissent profiter des espaces verts, pour jouer et se divertir en toute quiétude », a-t-elle plaidé.  Bien avant, Madame Dominique Ouattara a salué l’initiative de Madame Anne Désirée Ouloto, Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable, visant à impliquer l’ensemble de la population dans la propreté des villes et des villages du pays.

Le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, a quant à lui, marqué la détermination du Gouvernement à s’engagement pour l’amélioration du cadre de vie des populations.  Il a insisté sur l’importance de la conception que les populations ont de leur environnement. Pour lui, il est primordial que ces dernières doivent l’appréhender comme un bien public pour que les politiques de lutte contre l’insalubrité puissent avoir réellement un impact.

Madame Anne Désirée Ouloto, Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable et initiatrice de l’opération « Grand Ménage » a lancé un véritable appel à un sursaut national pour l’amélioration du cadre de vie des populations.  Pour cette dernière, le tableau que présentent les villes et les communes du pays n’est pas reluisant. Il est donc important que les populations s’approprient individuellement la question de la lutte contre l’insalubrité pour leur bien-être. 

La première responsable du Ministère de la Salubrité a dévoilé trois mesures prises par le Gouvernement, et qui permettront d’amorcer une nouvelle dynamique dans le processus de lutte contre l’insalubrité. Ainsi, pour cette dernière, bientôt, le gouvernement va lancer la construction de deux (02) centres d’enfouissement des ordures. Cette mesure permettra la fermeture de la décharge d’Akouedo et permettra de gérer de manière écologique la problématique des ordures. La deuxième mesure va consister à créer trois (03) centres de groupages et d’un (01) centre de tri collectif. La troisième mesure va consister à créer une plateforme dynamique pour une approche durable de la question de lutte contre l’insalubrité.  Toutes ces mesures permettront de booster la politique de lutte contre la dégradation de l’environnement.  « Tout doit changer et tout va changer », a soutenu Madame Anne Désirée Ouloto.

La cérémonie a été marquée par les déclarations d’engagement de la représentante des femmes, des jeunes de Côte d’Ivoire, le président national des associations de copropriétaires de Côte d’Ivoire, trois (03) porte-paroles des Confessions Religieuses de Côte d’Ivoire et le Président de la Chambre des Rois et Chefs Traditionnels.