Les dernières activités

12ème édition du FEMUA

12ème édition du FEMUA
La Première Dame marraine de l’évènement

La Première Dame, Dominique Ouattara a lancé officiellement, le mardi 23 avril 2019,  la 12ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo.  La 12ème édition du FEMUA va se dérouler  du mardi 23 au dimanche 28 avril prochain à Abidjan et à Gagnoa.  La cérémonie d’ouverture a eu lieu à  Anoumabo et a enregistré la présence de plusieurs personnalités dont M. Abdoul Karim Sango, Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme du Burkina Faso ; M. Kouakou Maurice Bandama, Ministre de la Culture et de la Francophonie ; Madame Bakayoko Ly-Ramata, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant ; M. Jobst Von Kirchmann, Ambassadeur de l’Union Européenne.


Placé sous le thème : « Genre et développement », ce  festival a su au fil des années, réaliser  un savant mélange entre la culture, le social et l’humanitaire. A cet effet, pour cette 12ème édition,  des actions sociales et humanitaires ont été posées par Madame Dominique Ouattara, marraine de l’évènement et par la Fondation Magic System.  En effet, la Première Dame,  répondant à une doléance du Groupe Magic System, a procédé à la réhabilitation et à l’équipement de l’Institut de Formation et d’Education Féminine (IFEF) et du centre de santé de Marcory Anoumabo. La valeur de ces travaux de réhabilitation est estimée à 20 millions F CFA pour chacune de ces deux structures. Soit un total de 40 millions F CFA.  En plus de ces actions, la Première Dame a offert la somme de 10 millions F CFA aux populations d’Anoumabo, aux groupes musicaux présents. 

C’est au total des dons d’une valeur de 50 millions F CFA  que la marraine de la 12ème édition du FEMUA a effectué lors de cette cérémonie.  Quant à la Fondation Magic System, marchant dans les pas de Madame Dominique Ouattara, la vagabonde la charité ivoirienne,  elle a offert une école à Gagnoa et un institut pour les orphelins à Bingerville.

Evoquant le thème de cette 12ème édition du festival d’Anoumabo, la Première Dame a tenu à souligner toute l’importance qu’elle porte à la question du développement de Genre.  Aussi, elle a souhaité l’implication de tous les décideurs afin que cette question soit une réalité en Côte d’Ivoire. «Aujourd’hui, la question du genre interpelle tous les décideurs dans le monde. (…) Il va sans dire que l’implication de tous, va permettre de faire bouger les lignes. Il faut donc agir et continuer à encourager nos sœurs à développer leurs propres activités afin de gagner en autonomie », a déclaré Madame Dominique Ouattara.  L’épouse du chef de l’Etat a  également traduit toute l’admiration qu’elle porte pour ses filleuls pour le chemin parcouru au fil des années.

«(…) Le FEMUA est une scène de référence internationale, sur laquelle de nombreux  artistes de renom se succèdent. Et je suis admirative et fière devant la détermination déployée par le Groupe Magic System, qui redouble chaque année d’imagination, pour offrir d’exceptionnels moments de bonheur au public partout en Côte d’Ivoire », a soutenu Madame Dominique Ouattara.  Pour Madame Dominique Ouattara, en plus de son volet culturel, le FEMUA est également un engagement humanitaire et de cohésion sociale.

«En plus d’être un grand rendez-vous musical, le FEMUA matérialise aussi un fort engagement humain, de même qu’un exceptionnel mouvement de solidarité. En effet, depuis 2008, la Fondation Magic System a posé de nombreuses actions sociales auprès des populations à Abidjan et à l’intérieur du pays, notamment en ce qui concerne la construction d’écoles primaires et maternelles. Toutes ces actions sociales contribuent significativement à l’épanouissement des populations vulnérables, et à l’éducation de nos chers enfants », a-t-elle déclaré.

M. Abdoul Karim Sango, Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme du Burkina Faso, pays invité spécial de cette édition du FEMUA, a insisté sur l’importance des échanges culturels entre la Côte d’ Ivoire et le Burkina Faso. Des échanges entretenus par le Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) signé entre le Président Jean Roch Kaboré et le Président Alassane Ouattara.


M. Maurice Kouakou Bandama, Ministre de la Culture et de la Francophonie a souligné pour sa part, que le FEMUA rejoint la vision du Président de la République qui est de placée le social et la jeunesse au cœur du développement. Il a tenu à féliciter la Première Dame pour son engagement social et humanitaire.

M.  Jobst Von Kirchmann, Ambassadeur de l’Union Européenne est revenu sur l’importance du thème de cette 12ème édition du FEMUA. Il a souligné qu’il est impossible d’atteindre le développement sans une politique d’égalité entre homme et femme. A ce titre, il a soutenu que ce sont 40 milliards F CFA qui ont été dégagés par l’UE pour soutenir la scolarisation des jeunes filles en Côte d’Ivoire. Poursuivant, il a révélé en outre, l’organisation dans les prochains jours, par l’Union Européenne et la Fondation Magic System, d’une caravane dénommée : «UE Magic Tour » en faveur de la scolarisation des jeunes filles.


Traoré Salif dit Asalfo, commissaire général du FEMUA a révélé les grandes articulations de la 12ème édition du FEMUA. Le FEMUA 2019 ce sont 16 artistes venant  de 08 pays dont 08 femmes qui vont se succéder sur les podiums pour la plus grande joie du public.