9eme conférence panafricaine des sociétés de la croix rouge

Mon discours lors de la 9eme conférence panafricaine des sociétés de la croix rouge et du croissant rouge

Discours: 

Mesdames et Messieurs,

C’est pour moi un grand plaisir d’être avec vous cet-après-midi, à l’occasion de la 9 ème Conférence Panafricaine des Sociétés Nationales de la Croix Rouge et du Croissant Rouge.

Je voudrais tout d’abord, adresser mes chaleureuses salutations à Monsieur le Vice-Président, Daniel KABLAN DUNCAN, qui représente le Président de la République à cette importante cérémonie, et qui la rehausse de sa présence.

Je souhaiterais aussi saluer Madame Raymonde Goudou COFFIE, Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique de Côte d’Ivoire, Ministre de tutelle de la Croix-Rouge. Et je la félicite pour son implication personnelle à la réussite de cette conférence.

Je voudrais à présent, souhaiter l’Akawaba en terre ivoirienne, à Monsieur Tadateru KONOE, Président de la Fédération Internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, et à son importante délégation, qui a effectué le déplacement à Abidjan.

Je salue également Madame Karidiata SOUARE KONE, Présidente de la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire, que je félicite pour l’organisation de cette 9ème conférence panafricaine dans notre pays.

Mes salutations vont enfin, à toutes les personnalités ici présentes, et tous les partenaires au développement, ainsi qu’à l’ensemble des participants de cette rencontre de haut niveau.

Mesdames et Messieurs,

Je me réjouis que cette importante réunion panafricaine puisse se tenir à Abidjan pour sa 9ème édition. En effet, le thème choisi pour cette conférence axe les réflexions sur la nécessité d’offrir de nouvelles possibilités de partenariats, pour le financement des actions humanitaires des sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Le sujet est d’autant plus pertinent, qu’il est réaliste d’admettre que toute action humanitaire ne peut être menée à bien, que si elle bénéficie du soutien et de l’appui des donateurs. De toute évidence, les problématiques à résoudre sont multiples et nécessitent de mobiliser d’importantes ressources financières et humaines.

En effet, sur notre continent confronté à de nombreuses difficultés et défis à relever, les différentes organisations humanitaires composées de milliers d’hommes et de femmes volontaires, déterminés et engagés dans la lutte contre la souffrance humaine, se donnent sans compter pour sauver des vies.

Quant à la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire, conformément à son mandat, elle est l’auxiliaire des pouvoirs publics, dans le domaine social, et complète l’action humanitaire du Gouvernement en toute indépendance. Des milliers de personnes depuis la création de la Croix-Rouge en Côte d’Ivoire en 1963, bénéficient avec bonheur de leur action sociale et sanitaire dans tout le pays.

A ce stade de mon propos, je voudrais féliciter Madame Monique BASQUES ici présente, qui a créé la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire en 1963, ainsi que toutes les personnes admirables qui se sont succédées à la tête de cette magnifique organisation.

J’en profite pour adresser mes vives félicitations à Madame SOUARE KONE Karidiata, qui se bat quotidiennement pour assurer la pérennité de la Croix- Rouge de Côte d’Ivoire.

Mesdames et Messieurs,

L’idéal de la Croix-Rouge et mon engagement social en faveur des personnes vulnérables, notamment les femmes et les enfants, se rejoignent à plus d’un titre. Peut-être l’ignorez-vous, mais la Fondation Children of Africa que j’ai créée il y a bientôt 20 ans, m’a été inspirée par Monsieur Marc Gentilini qui était en 1998, le Président de la Croix-Rouge Française.

La Fondation ayant vue le jour sous le conseil de ce grand homme engagé pour la défense de l’humanité, nos actions en faveur des plus démunis rencontrent très souvent celles de la Croix-Rouge. Je me sens donc personnellement concernée par la mission que vous menez à bien, et je comprends d’autant plus les réalités auxquelles vous devez faire face. En effet, les actions de la Fondation, sont elles aussi rendues possible grâce au soutien de généreux donateurs, et de partenaires nationaux et internationaux avec lesquels nous travaillons. Donc, en plus du fait d’être la Présidente d’Honneur de la Croix-Rouge, nos convictions convergent en termes d’humanité, de solidarité, de fraternité et d’entraide.

Mesdames et Messieurs,

Pour conclure, je tiens à réitérer mes remerciements aux membres des 54 sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ici présents. Je félicite les hommes et les femmes de ces organisations, pour leur détermination et leur engagement dans la lutte contre la souffrance humaine.

C’est en mobilisant toutes nos ressources et nos énergies dans un partenariat solide, que nous parviendrons à construire une Afrique plus forte et plus autonome.

Je vous souhaite à tous, de fructueux échanges dans le cadre de cette 9ème Conférence Panafricaine de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

 

Je vous remercie.