cérémonie de clôture de la 8ème réunion annuelle du (CLCCG)

Mon discours lors de LA cérémonie de clôture de la 8ème réunion annuelle du (CLCCG)

Discours: 

Mesdames et Messieurs,

A la suite de ces deux journées intensives de travail, nous arrivons cet après-midi, au terme de la 8ème réunion annuelle du CLCCG.

J’ai particulièrement apprécié la présentation d’ICI, sur la cartographie et celle de NORC sur l’enquête qui va se faire en Côte d’Ivoire et au Ghana. Et je me réjouis de constater l’implication dont chacun des intervenants a su faire preuve durant ces quelques jours, afin de parvenir à « Intensifier les bonnes pratiques pour lutter contre le travail des enfants dans le secteur du cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana ».

Les conclusions et recommandations qui viennent de nous être lues, me donnent bon espoir que nous parviendrons à réduire rapidement ce fléau de la chaine de production du cacao dans nos pays respectifs. Et je tiens à cet effet à féliciter chacun d’entre vous, pour l’important travail abattu jusqu’ici.

A cet égard, je voudrais réitérer mes remerciements aux délégations des Gouvernements des Etats-Unis et du Ghana, qui ont effectué le déplacement jusqu’à Abidjan, afin de participer à cette rencontre dont l’enjeu est capital.

Je remercie également, nos Ministres qui président le Comité Interministériel, ainsi que Monsieur le Directeur Général du Conseil du Café-Cacao, pour leur implication dans la réussite de cet évènement.

Merci aussi, à toutes les personnalités qui ont été avec nous durant ces journées de réflexion.

Mes remerciements vont également, à l’industrie du cacao et du chocolat, ainsi qu’aux experts du Ghana et de la Côte d’Ivoire, qui ont partagé leurs réflexions durant ces assises.

Je voudrais également féliciter tous nos partenaires, mais aussi les ONG nationales et internationales, les coopératives de producteurs, ainsi que toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin au succès de cette réunion annuelle.

Je remercie enfin, le comité d’organisation du CNS et du CIM, avec à leur tête Madame Patricia YAO, pour l’excellent travail qui a été réalisé pour le bon déroulement de cet évènement.

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais pour terminer, réaffirmer mon engagement et mon entière détermination à protéger la vie de nos enfants, avec l’appui de toutes les parties prenantes. Comme je le disais lors de la cérémonie d’ouverture: « Eliminer le travail des enfants est une responsabilité collective, qui requiert un engagement fort et la détermination de tous les acteurs impliqués. »

Si nous voulons atteindre notre objectif, et garantir la durabilité de notre action, il nous faut redoubler d’effort. En ce qui nous concerne, la Côte d’Ivoire est plus que jamais engagée pour que le travail et l’exploitation des enfants ne soient plus d’actualité dans notre pays.

Je reste convaincue que la synergie de nos efforts demeure le moyen le plus efficace, d’éradiquer l’exploitation et le travail des enfants de la chaine de production du cacao.

C’est sur cette note d’espoir que je déclare close cette 8ème réunion annuelle du CLCCG.

Je vous remercie.