Cérémonie d’hommage aux médailles olympiques a GAGNOA

Mon discours lors de la cérémonie d’hommage aux médailles olympiques a GAGNOA

Discours: 

Mesdames et Messieurs,

Je suis particulièrement heureuse de vous retrouver aujourd’hui dans notre belle ville de Gagnoa, pour célébrer nos jeunes athlètes olympiques Ruth GBAGBI et Cheick CISSE, tous deux fille et fils de la région.

Je souhaiterais tout d’abord, adresser mes salutations aux autorités et cadres de la ville de Gagnoa qui se sont fortement mobilisés pour cette belle fête, avec à leur tête :

- Monsieur Louis-André DACOURY-TABLEY, Ministre des Eaux et Forêts ; Merci Monsieur le Ministre de m’avoir convié à cette belle fête.

- Monsieur N’ZI KANGAH Rémi, Préfet de Région du Gôh ;

- Monsieur Joachim DJEDJE BAGNON Président du Conseil Régional ;

- Monsieur le Ministre Bertin Kadet ;

- Monsieur l’Ambassadeur Allou Eugène ;

- Messieurs les Députés de la région de Gagnoa; Monsieur Médji BAMBA, Maire de la Commune de Gagnoa, ainsi que tous les autres élus et cadres de la région de Gagnoa.

Je voudrais à présent saluer et féliciter Monsieur François Albert AMICHIA, Ministre des sports et des Loisirs, ainsi que Monsieur le Ministre BAMBA Cheick Daniel, Président de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo et toute son équipe, qui ont su accompagner nos athlètes jusqu’à la victoire finale, et qui ont contribué à ramener deux médailles à notre pays.

Je voudrais également saluer Madame la Grande Chancelière Henriette DAGRI-DIABATE, fille de Gagnoa, tous nos frères et sœurs Ministres et Epouses de Ministres, ainsi que l’ensemble des personnalités qui ont fait le déplacement pour célébrer nos champions.

J’adresse aussi mes salutations à nos guides religieux et chefs traditionnels, qui nous entourent de leurs bénédictions.

Enfin, je salue les parents de nos athlètes, ainsi que toutes les populations de Gagnoa pour leur accueil chaleureux et enthousiaste en ce jour de fête.

 

Mesdames et Messieurs,

Trente-deux ans après la mémorable médaille d’argent remportée en 1984, par notre compatriote Gabriel TIACOH aux jeux olympiques de Los Angeles, la Côte d’Ivoire a brillé à nouveau à Rio, grâce à Cheick et Ruth.

Nous sommes donc rassemblés aujourd’hui au stade de Gagnoa, pour leur rendre un vibrant hommage. Et c’est avec beaucoup de joie, que je suis avec vous aujourd’hui, pour cette cérémonie d’hommage. Je sais qu’il s’agit d’un grand moment de fierté pour toute la région du Gôh. Et je me réjouis de partager ces instants de célébration avec vous.

Mes chers athlètes,

Chers Ruth et Cheick,

La nation ivoirienne toute entière a explosé de joie à l’annonce de vos victoires respectives. Le Président de la République l’a dit en vous recevant au Palais, il a été particulièrement ému en entendant l’hymne national ivoirien retentir dans le ciel de Rio grâce à vous. Je suis sure que chaque ivoirien a ressenti la même fierté en vous voyant sur le podium. Vous êtes de véritables modèles de discipline, de persévérance et d’excellence pour la jeunesse ivoirienne. En tant que sportifs de haut niveau, vous donnez l’exemple à suivre à tous nos jeunes. Je vous encourage à continuer sur cette lancée, afin de demeurer les meilleurs au monde dans votre discipline.

Je souhaite que votre succès motive d’autres de vos frères et sœurs, à trouver leur propre voie et à poursuivre leur rêve avec passion. Vous pourrez toujours compter sur mon soutien, ainsi que celui de mon cher époux, le Président Alassane OUATTARA, qui m’a chargée de vous embrasser bien fort.

Mesdames et Messieurs,

A ce stade de mon propos, je voudrais adresser une mention spéciale à la Fédération Ivoirienne de Taekwendo, avec à sa tête Monsieur BAMBA Cheick Daniel. Cher Président, je vous remercie d’avoir cru en nos jeunes athlètes, et de les avoir encadrés efficacement et accompagnés tout au long de cette magnifique aventure.

Les impressionnantes prestations qui viennent de nous être présentées, prouvent que cet art martial a beaucoup d’avenir en Côte d’Ivoire. Je vous en félicite !

 

Mesdames et Messieurs,

Chers parents de Gagnoa,

Je souhaiterais à présent m’adresser à mes sœurs de Gagnoa, les mamans de nos champions Ruth et Cheick. Mes chères sœurs, cette victoire est aussi la vôtre, et nous ne pouvons célébrer nos enfants, sans penser à vous. C’est pourquoi, j’ai saisi l’opportunité de cette visite, pour augmenter le montant octroyé au Département de Gagnoa dans le cadre du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire.

A ce jour, vous avez déjà bénéficié, mes chères sœurs, d’un montant de 250 millions de FCFA, afin de vous permettre de démarrer une activité génératrice de revenus. Aujourd’hui, je mets à votre disposition, une enveloppe additionnelle de 150 millions de FCFA qui sera immédiatement disponible dans les COOPEC, pour toutes les localités du département. Ce qui portera désormais le FAFCI à 400 millions de FCFA pour le Département de Gagnoa. J’espère que ces prêts vous permettront de réaliser avec succès des activités génératrices de revenus, et de prendre soin de vos familles. Je vous encourage à utiliser ces fonds à bon escient, et à bien effectuer vos remboursements pour permettre à vos autres sœurs d’en bénéficier à leur tour.

Par ailleurs, je suis heureuse de vous annoncer que la pelouse synthétique que je vous avais promise pour le stade de Gagnoa, lors de mon passage en septembre 2015, sera réalisée dans les jours qui viennent. Les travaux de réalisation démarreront le 17 octobre et seront livrés fin décembre 2016, pour le plus grand bonheur de tous les habitants de Gagnoa, particulièrement les amateurs de sport. Je sais à quel point vous tenez à cette pelouse synthétique.

 

Mesdames et Messieurs,

Je ne pourrai clore mon propos, sans adresser à nouveau, mes remerciements à Monsieur le Ministre Louis-André DACOURY-TABLEY et à toutes les autorités du Département, pour leur implication dans la réussite de cette belle fête.

Merci également pour les beaux présents que vous m’avez offerts, ainsi que toutes vos marques d’affection à mon endroit.

Je réitère mes vives félicitations à nos jeunes médaillés et je leur dis mille fois bravo. Bonne journée à toutes et à tous.

 

Je vous remercie.