Clôture de la conférence des Premières Dames

Mon discours lors de la Cérémonie de clôture conférence des premières dames de l’Afrique de l’ouest et du sahel

Discours: 

Excellences Mesdames les Premières Dames,

Mesdames et Messieurs,

Nous sommes à présent, au terme de la Conférence des Premières Dames de l’Afrique de l’ouest et du Sahel sur la lutte contre les violences, la traite et l’exploitation des enfants en Afrique, et je tiens tout d’abord à remercier très chaleureusement mes sœurs Premières Dames qui se sont toutes mobilisées pour la protection et le bien-être de nos enfants.

Mes remerciements vont aussi aux Ministres, aux experts, et à l’ensemble des membres de la CEDEAO, pour l’efficacité du travail qui a été réalisé durant ces deux jours.

Je voudrais également féliciter tous nos partenaires, mais aussi les organisations de la société civile, les ONG nationales et internationales, les associations, les coopératives de producteurs, ainsi que toute la presse qui a fait l’écho de cette importante rencontre.

Mes chères sœurs,

Au terme de cette conférence, je me réjouis de constater la forte mobilisation, ainsi que l’implication dont vous avez su faire preuve au nom de la protection de nos enfants.

La déclaration commune que nous avons signée, me porte à croire que nous sommes sur la bonne voie pour éliminer ce fléau des pays de la sous-région ouest africaine.

Et je voudrais féliciter toutes les Premières Dames et tous les conférenciers qui sont intervenus, pour le travail formidable accompli pour la réussite de cette conférence.

Une fois encore, nous pouvons constater que les Premières Dames d’Afrique de l’ouest et du Sahel,  sont des militantes actives et infatigables des droits de l’enfant.

Et cela constitue un grand avantage pour nos états engagés dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable d’ici à 2030.

Comme vous le savez, certains objectifs de ces ODD soulignent la nécessité de placer la question de la protection de l’enfant, au cœur des programmes de développement.

De ce fait, la synergie de nos actions reste un point essentiel à prendre en compte, en vue d’accroitre notre impact réel sur l’amélioration des conditions de vie de nos enfants.

Excellences, Mes sœurs les Premières Dames,

Je voudrais pour terminer, féliciter notre détermination et notre engagement ferme, à travailler en synergie afin d’arriver à un consensus en matière de lutte contre le travail des enfants.

Cette solidarité que nous venons de montrer pendant ces assises augure d’une belle collaboration entre nos pays, pour que le travail des enfants soit complètement éliminé de nos pays d’ici 2025.

En vous réitérant à toutes et à tous mes sincères remerciements, je déclare close, cette conférence des Premières Dames d’Afrique de l’Ouest et du Sahel.

 

Je vous remercie.