hommage et de soutien au président de la république

Mon discours lors de la cérémonie d’hommage et de soutien au président de la république

Discours: 

Mes chères sœurs,

Mes chères filles,

Je tiens tout d’abord à vous dire, à quel point je suis touchée et émue, par votre mobilisation exceptionnelle et par vos affectueux témoignages. Cela me va droit au cœur et je vous en remercie.

Je voudrais tout d’abord, adresser mes chaleureuses salutations, au Président Henri KONAN BEDIE, notre doyen, représenté par Madame le Ministre Bobby ASSA, qui est en pensée avec nous aujourd’hui et qui a toujours été d’un grand soutien pour son jeune frère le Président Alassane OUATTARA.

Je souhaiterais saluer la présence de Monsieur le Vice-Président Daniel KABLAN DUNCAN, et son épouse Clarisse, ainsi que le Premier Ministre Amadou GON COULIBALY, parrain de cette cérémonie; tous deux fidèles compagnons du Président de la République.

Nous avons la chance d’avoir avec nous aujourd’hui, Monsieur le Vice-Président Daniel KABLAN DUNCAN pour lequel toutes les femmes de Côte d’ivoire ont beaucoup d’admiration. Je vous demande l’applaudir très fort.

Je salue aussi notre tantie jolie, Madame la Grande Chancelière, Henriette Dagri DIABATE dont le parcours et la fidélité continuent d’inspirer beaucoup de nos sœurs.

Je salue enfin, les membres du Gouvernement ici présents, Les députés, les maires, les épouses des Présidents d’institutions et des Ministres ainsi que l’ensemble des personnalités qui sont avec nous ce matin.

Bravo aussi aux hommes qui sont avec nous ce matin.

 

Mes Chères sœurs,

Vous m’avez demandée de présider cette belle et grande cérémonie, ce que j’ai accepté avec plaisir. Et je vous remercie d'être venues aussi nombreuses pour manifester votre affection au Président, et lui exprimer tout votre soutien.

Je voudrais tout d’abord, vous transmettre les salutations du Président de la République mon chéri, qui m’a demandée de vous embrasser bien fort.

Je saisis cette occasion pour saluer votre attachement au Président Alassane OUATTARA, votre frère. En effet, depuis toujours, vous faites preuve d’une constance, d’une fidélité et d’un engagement exemplaires. Et au nom du Président de la République, je voudrais féliciter et remercier vivement les organisatrices de cette magnifique cérémonie d’hommage avec à sa tête notre sœur Madame Kandia CAMARA. Bravo d’avoir pris cette belle initiative. Je vous demande de les applaudir très fort.

 

Mes chères sœurs

Vous êtes venues de toutes les régions de Côte d’Ivoire, pour montrer à quel point vous êtes sensibles à toutes les actions du Président en faveur de ses concitoyens, et plus précisément à l’endroit de vos familles, de vos enfants et surtout de vous mes sœurs, femmes de Côte d’Ivoire.

Oui mes sœurs, vous avez raison de célébrer le Président, pour montrer à la face du monde que vous les Femmes, vous avez votre mot à dire sur les grands changements qui s'opèrent chaque jour dans votre vie, et dans le quotidien de vos familles. Et en cela, je ne suis pas étonnée parce que les femmes de Côte d’Ivoire sont formidables, battantes, engagées et déterminées. Bravo pour tout ce que vous entreprenez !

 

Mes chères sœurs,

Le visage de notre pays a considérablement changé. De nombreuses conférences mondiales et des sommets internationaux se tiennent ici à présent. De multiples sociétés s’installent à Abidjan et recrutent des ivoiriens dans différents secteurs d’activités.

En quelques années, le Président Alassane OUATTARA a réussi à augmenter considérablement le SMIC dans notre pays, à débloquer les avancements et augmenter les salaires des fonctionnaires, et à ouvrir les portes à nos filles, de tous les métiers qui leur étaient autrefois inaccessibles.

Par ailleurs, de grands chantiers sont en cours, pour améliorer les infrastructures et moderniser notre pays.

Je ne rentrerai pas dans le détail du travail titanesque qui a été accompli depuis six ans, car la liste serait trop longue. Tout ceci est le résultat d’un travail acharné, mené par le Président de la République, pour améliorer les conditions de vie des ivoiriens et repositionner notre pays sur l’échiquier international.

Oui, mes sœurs, nous devons être fières des résultats obtenus en si peu de temps. Vous avez donc raison de soutenir le Président Alassane OUATTARA, pour qu'il ait la force de continuer pour nos enfants et petits-enfants qui hériteront de sa vision pour une belle Côte d’Ivoire.

 

Chères sœurs,

Chères filles,

Je voudrais vous dire que je suis attentive à vos préoccupations, vous le savez. Vous êtes présentes dans tous les secteurs d'activités, notamment dans les petits métiers et autres activités que vous menez courageusement pour élever vos enfants. Et c’est pour vous aider à les mener à bien que nous avons créé le FAFCI, avec le soutien de mon époux, le Président de la République, car il est le premier avocat des femmes. Aujourd’hui, vous êtes près de 115 000 femmes à en bénéficier, et de nombreuses autres de nos sœurs viendront s’y ajouter prochainement.

Oui mes chères sœurs, le Président a une confiance totale en la capacité des femmes à prendre leur place dans le développement politique, social et économique du pays. C’est ce qui justifie toutes ces initiatives heureuses prises en faveur des femmes, qui ont été détaillés précédemment.

 

Mes chères sœurs,

Célébrer le Président Alassane OUATTARA, c’est reconnaitre l’important travail qu’il réalise au service de nos populations, selon le mandat que vous lui avez confié. Je voudrais à cet effet, vous exprimer ma fierté d’être l’une de vous, l’une de ces femmes ivoiriennes généreuses, engagées dans le travail au service de la communauté. C’est un privilège d'être associée à cette cérémonie d'hommage historique à notre Président, et je remercie chacune de vous pour cette preuve d'affection.

C’est donc avec beaucoup de joie que je rendrai compte de votre sollicitude au Président de la République. Mais avant mes chères sœurs, je voudrais vous demander de rester unies. Vous êtes des agents de paix et de cohésion sociale, préalables à tout développement. Et je vous exhorte à aller partout pour parler à nos frères et sœurs, afin que notre pays ne perde pas cette richesse inestimable qu’est la paix.

Bravo encore mes chères sœurs, pour la mobilisation exceptionnelle de ce jour. Merci pour votre soutien à mon cher époux !

Vive les femmes de Côte d’Ivoire, pour que vive une Côte d’Ivoire unie et fraternelle, sur la voie de l’émergence.

Je vous remercie.