Remise de chèques FAFCI aux femmes d Abengourou

Mon discours lors de la remise des chèques FAFCI aux femmes d'ABENGOUROU

Discours: 

Mes chères sœurs,

C’est avec une grande joie que je vous retrouve aujourd’hui, à l’occasion de cette remise de dons et de chèques FAFCI à vous, mes sœurs d’Abengourou. Je suis heureuse de vous retrouver, après ma dernière visite dans votre belle cité en janvier dernier. Aujourd’hui encore, je suis touchée de constater que vous êtes venues nombreuses, de toute la région de l’Indénié, pour nous manifester votre soutien. Merci pour votre accueil chaleureux.

Je suis d’autant plus heureuse, mes chères sœurs, que le Président Alassane OUATTARA, mon cher époux, nous fait l’honneur d’être avec nous cet après-midi, pournous encourager dans notre action. Merci mon chéri, de nous accorder de ton temps précieux.

Je salue également, la distinguée présence de Monsieur le Premier Ministre, Daniel Kablan DUNCAN ; ainsi que celle de tous les membres du Gouvernement et leurs proches collaborateurs. Merci   aussi   à  Madame la Grande Chancelière, Henriette Dagri DIABATE, notre tantie jolie, ainsi qu’à mes sœurs Ministres et Epouses de Ministres qui sont à nos côtés à chaque occasion. Merci enfin, à toutes les personnalités, fils et filles de la région qui sont avec nous cet après-midi : ma petite sœur, Madame Yolande BAKAYOKO, mon filleul Méité SINDOU et bien d’autres encore. Merci aussi à Monsieur le Président Edjampan TIEMELE, Monsieur le Maire Amoikon BANGA et le Doyen Adou ASSALE pour leur présence.

Mes chères sœurs,

La présence du Président  de la République  à   ce  rassemblement  du FAFCI  à  Abengourou, témoigne  de  son appui indéfectible  à  notre  cause, et de la foi qu’il place en les femmes de notre pays. En effet, le Président a été le premier à croire à ce projet, et notre soutien le plus fervent depuis le démarrage du FAFCI. Oui, le Président de la République croit aux femmes de Côte d’Ivoire et à leur capacité à relever le défi du développement de notre  beau pays. C’est pour cela que nous les femmes de Côte d’Ivoire, nous sommes toutes avec ADO. N’est-ce pas mes sœurs ?

Je vous demande de l’applaudir bien fort.

Mesdames, Messieurs

Le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire, a été mis en place afin d’en faire bénéficier les jeunes filles et les femmes de toutes les régions de notre Pays. L’objectif était de permettre à chaque bénéficiaire, de démarrer sa propre activité génératrice de revenus, et ainsi, de contribuer au bien-être de sa famille. Nous avons lancé le FAFCI avec un montant de démarrage d’un milliard de FCFA. Aujourd’hui, le fonds est doté d’un capital   de  8  milliards  de FCFA, grâce à la confiance du Président de la République, le premier défenseur de la cause des femmes. Cette majoration a permis le financement de près de 100 000 micro-projets, à travers le payset donc, d’aider 100 000 familles à vivre dans de meilleures conditions. Je voudrais également dire que le taux national de remboursement est à plus de 95%aujourd’hui. Nos sœurs sont vraiment à féliciter. Je suis fière d’elles.

Chères sœurs,

Aujourd’hui,  nous  sommes  à  Abengourou afin   de   mettre   à   votre   disposition, une enveloppe complémentaire de 100 millions de FCFA, en plus des 132 millions déjà reçus, pour aider d’avantage de femmes. Cela constitue un montant de 232 millions de FCFA pour le Département d’Abengourou, et un financement global de 500 millions de FCFA pour la région de l’Indénié-Djuablin.

Mes chères sœurs,

Je  sais  que  grâce  à  ces  crédits,  vous mènerez  à  bien  les   activités  que  vous avez  présentées, afin d’en tirer le meilleur bénéfice. Vous pourrez également mettre en pratique les formations que vous avez reçues pour une bonne gestion de vos projets.

Je suis également venue soutenir vos efforts et vos initiatives de développement, avec les dons qui viennent de vous être énumérés. Je sais que vous en ferez bon usage.

Sachez que vous avez tout mon soutien et que vous pourrez toujours compter sur moi pour vous aider à aller de l’avant.

Mesdames et Messieurs,

Je ne saurai clore mon propos sans remercier le premier partenaire du FAFCI, à savoir la COOPEC, institution qui nous accompagne dans la mise en œuvre de ce programme de financement depuis sa création. Et je voudrais saluer son Directeur Général, Monsieur Issiaka SAVANE, présent à nos côtés.

Je félicite également mes collaborateurs du cabinet, pour l’excellent travail qu’ils accomplissent à mes côtés avec dévouement, pour que le FAFCI soit un succès national.

Je vous demande de les applaudir bien fort.

Je vous souhaite une très bonne fin de journée à toutes et à tous.

 

Je vous remercie.

Thème du dossier: