Dominique Ouattara, Première Dame | Biographie

DOMINIQUE OUATTARA

 

Famille

Madame Dominique Ouattara, née Dominique Claudine Nouvian est la Première Dame de Côte d’Ivoire. Elle est née le 16 décembre 1953 à Constantine. Elle est ivoirienne d’origine française et l’épouse du Docteur Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire. Madame Dominique Ouattara est mère de deux enfants.

Etudes

  • 1972 : Baccalauréat en Sciences Economiques à l’Académie de Strasbourg (France)
  • 1975 : DEUG de langues option économie à l’Université Paris X (France)
  • 1987 : Diplôme d’Administrateur de Biens FNAIM (France)
  • 1989 : Diplôme d’Expertise en Immobilier à Paris (France)

Parcours professionnel

S.E  Madame Dominique OUATTARA, Première Dame de Côte d’Ivoire, a connu une brillante carrière de chef d’entreprise, avant que son époux  ne devienne Président de la République, notamment dans le domaine de l’immobilier. En 1979, elle devient PDG du Groupe AICI International, une société qui emploie aujourd’hui plus de 250 personnes sur trois continents.

Après avoir renforcé sa présence en Côte d’Ivoire notamment à Yamoussoukro, Bouaké, San Pedro et Jacqueville, Dominique Ouattara implante, en 1989, AICI en Europe en choisissant la France comme vitrine européenne. Après une première antenne parisienne, AICI poursuit son développement dans le sud de la France, dès 1991, avec le lancement d’une agence à Cannes.

En 1993, un cabinet de gestion de syndic de copropriétés, « Malesherbes Gestion », qui gère plus de 200 immeubles parisiens, complète l’expansion du Groupe AICI International. AICI International poursuit son développement en 2001, en s’installant au Gabon puis en 2006 au Burkina Faso.

En parallèle, Dominique Ouattara fut nommée, en 1996, PDG & CEO d’EJD Inc., société qui gère l’Institut Jacques Dessange à Washington. En 1998, elle acquiert les franchises Jacques Dessange aux États-Unis et devient alors PDG de French Beauty Services qui gère toutes les franchises américaines de la marque.

À la suite de l'élection à la Présidence de la République d'Alassane Ouattara, et conformément aux engagements de campagne pris par ce dernier, elle cesse ses activités de chef d'entreprises, démissionne de toutes ses fonctions professionnelles et cède les franchises Dessange USA au Groupe Dessange Paris, pour se consacrer exclusivement à sa fonction de Première dame de Côte d’Ivoire et à sa Fondation Children of Africa.

 

Actions sociales

Très impliquée depuis plusieurs décennies dans l’humanitaire, Madame Dominique Ouattara a matérialisé son engagement social en 1998, en créant la Fondation Children of Africa qui œuvre dans 11 pays d’Afrique et particulièrement en Côte d’Ivoire. Dès lors, elle a mis sur pied une véritable organisation multinationale, avec en son sein, une dizaine de personnes bénévoles désireuses de soulager les enfants les plus démunis sur le continent africain.

Autour de son Cabinet et de sa Fondation, se matérialisent ses actions :

Dans la lutte contre le travail des enfants

Engagée pour l’élimination des pires formes de travail des enfants en Côte d’Ivoire dans tous les domaines de la vie économique, Madame Dominique OUATTARA a été nommée à la tête du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants (CNS), le 03 novembre 2011 par le Président de la République. A cet effet, elle œuvre avec des partenaires nationaux et internationaux pour l’élimination de ce fléau en Côte d’Ivoire et sans la sous-région ouest africaine.

La mission de ce comité est de suivre et d’évaluer les actions du Gouvernement en matière de lutte contre l’exploitation des enfants. Les activités du CNS et de ses partenaires ont conduit à l’adoption successive de deux Plans d’Action Nationaux (2012-2014 puis 2015-2017), pour réduire de manière significative les pires formes de travail des enfants dans le pays.

Le plus récent projet de la Fondation de Mme Ouattara, consiste en la construction de trois centres d’accueil pour enfants en difficulté dans les villes de Soubré, Ferkessédougou et Bouaké (Côte d’Ivoire), afin de venir en aide aux enfants anciennement victimes de traite, et arrachés aux mains des trafiquants. Ce centre de transit permettra d’apporter l’assistance et la protection nécessaires à l’équilibre et à la réinsertion des enfants, le temps qu’ils rejoignent leurs familles respectives.

Grâce à l’intervention de Madame Dominique Ouattara auprès du Bureau International du travail, une liste de travaux dangereux, et une autre de travaux légers admis pour les enfants âgés de 13 à 17 ans, ont été établies. C’est bel et bien le signe d’une avancée significative dans cette lutte.

Dans le secteur de la santé

Madame Dominique OUATTARA porte également une attention particulière sur la santé, avec un engagement accru pour l’élimination de la transmission Mère-Enfant du VIH et pour la promotion du traitement pédiatrique, mission pour laquelle l’ONUSIDA l’a distinguée et nommée Ambassadrice spéciale

Son adhésion à des associations réunissant les Premières Dames  en faveur de la lutte contre le SIDA telles que : l’Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le Sida (OPDAS) en 2011 et l’Association Synergie Africaine, ainsi que sa participation à des rencontres des Premières Dames à Deauville (France), à Bamako (Mali), à Accra (Ghana), ainsi qu’à d’autres évènements majeurs dans le monde, témoigne de son engagement à lutter contre la pandémie.

Dans ce cadre elle conduit de nombreux plaidoyers en faveur des organisations impliquées dans cette cause, et œuvre pour le renforcement du plateau technique des établissements sanitaires, particulièrement les maternités.

Madame Dominique OUATTARA a aussi initié la construction d’un hôpital  de 120 lits dédié à la Mère et à l’Enfant, en vue de contribuer à la réduction de la mortalité et de la morbidité maternelle, néonatale, infantile et juvénile. Bâti sur un terrain de quatre hectares et demi, l’hôpital Mère-Enfant de Bingerville comportera également une aile d’oncologie pédiatrique. L’hôpital sera achevé en fin 2017.

Par ailleurs, plusieurs campagnes de santé publiques, en faveur des plus démunis organisées par la Fondation Children of Africa, ont permis de vacciner, déparasiter et ausculter les yeux de nombreux enfants gratuitement. Plusieurs milliers d’entre eux ont même reçus des verres correcteurs ou une intervention entièrement sans frais.

Pour l’autonomisation des femmes

Croyant fermement aux potentialités économiques des femmes, Madame Dominique OUATTARA a créé en 2012, un Fonds d’Appui aux Femmes de Côte D’ivoire (FAFCI), pour le financement de leurs microprojets. Les objectifs de ce fonds sont de favoriser l’autonomisation des femmes, en améliorant leurs revenus, renforcer leurs capacités entrepreneuriales et lutter contre le chômage.

Le FAFCI  est accessible à toutes les femmes de Côte d’Ivoire,  à un taux d’intérêt réduit de 1 % TTC par mois. A ce jour, ce sont 115 000 femmes à travers la Côte d’Ivoire qui en bénéficient. Le fond est actuellement doté d’un capital de 8.5 milliards de FCFA.

A cela il faut ajouter les appuis directs aux groupements de femme en matériels et intrants agricoles, ainsi que la formation à la gestion d’entreprise.

Aide à la scolarisation et autres actions sociales

En vue de contribuer au plein épanouissement des populations, tout en garantissant l’avenir des enfants, Madame Dominique OUATTARA, procède chaque année à la distribution de kits scolaires aux enfants vulnérables et renforce les capacités des écoles et des cantines scolaires.

Plusieurs centres de prise en charge des enfants vulnérables à travers l’Afrique et particulièrement en Côte d’Ivoire bénéficient de subventions de la Fondation Children Of Africa.

Chaque année, la Première Dame offre aux mamans et aux enfants des célébrations pour la fête de mères et des arbres de noël éclatés à travers tout le pays. C’est un engagement sans frontière que mène Madame Dominique OUATTARA, pour le bien-être de tous.

 

Distinctions honorifiques

 

  • En ce qui concerne l’année 2016, Mme Ouattara a reçu le « US - Africa Business Center Outstanding Leader's », remis par la chambre de commerce américaine pour son engagement et ses actions humanitaires en faveur de l'entrepreneuriat féminin.
  • Le 18 décembre 2014 à Abidjan : Distinction au rang d'Ambassadeur spécial de l'ONUSIDA pour l'élimination de la transmission mère-enfant du SIDA
  • Le 14 mars 2013 à Abidjan : Distinction dans l’Ordre National du Mérite libanais au grade de Grand Cordon.
  • Le 19 juillet 2012 à Washington D.C : Prix de la World Cocoa Fondation (WCF) pour son engagement en faveur du bien-être des enfants.
  • Le 26 janvier 2012 à Paris : Commandeur de la Légion d’honneur de la République Française par le Président Nicolas SARKOZY.
  • Le 06 décembre 2011 à Abidjan : Distinction dans l’ordre National Ivoirien, au grade de Commandeur, par Madame Henriette Dagri DIABATE, Grande Chancelière de la République.
  • Le 16 février 2011 : Invitée d’honneur de la réunion des Premières Dames du forum Crans Montana. Elle y reçoit la grande distinction du Prix de la Fondation Crans Montana, pour ses actions en faveur de la solidarité, de la démocratie et de la paix. Ce prix lui est remis par Madame Irina Bokova, Directrice Générale de l’Unesco.
  • Le 27 mai 2009 : Officier de l’Ordre du Mérite de la Solidarité. Décoration reçue pour les actions caritatives de secours social et d’assistance humanitaire, initiées par son organisation depuis sa création.
  • Le Samedi 24 Mai 2008 à Abidjan : Prix International Panafricain ICS 2007-2008 en sa qualité de Présidente de la Fondation Children of Africa, de la meilleure Présidente de Structure de Bienfaisance de l’Afrique de l’Ouest pour ses actions d’éducation, de formation et d’assistance aux enfants déshérités et aux femmes en difficulté.
  • Le 11 avril 2000, à Venise : Lors du Gala annuel organisé par la société américaine de consulting Star Group visant à décerner les trophées “The Leading Women Entrepreneurs of the World”, Mme Ouattara est élue par un jury de banquiers, de patrons et de journalistes, « Meilleure femme d’affaires de l’année 2000 ».
  • En 1989, Mme Dominique Nouvian Ouattara est élue Présidente d’Honneur de la Chambre Syndicale des Agents Immobiliers de Côte d’Ivoire (CSDAIM).