NEWS

FAFCI dans la Région de la Marahoué : La Première Dame Dominique Ouattara octroie un financement additif de 500 millions F CFA aux femmes

La fête a été belle à Bouaflé, ce vendredi 25 septembre 2020 sur la  place « Tchin-tchin » de Bouaflé. La place du « sable » en langue malinké, cet espace a été transformé à l’occasion de la cérémonie de remise de dons et de chèques du FAFCI aux femmes de la Marahoué en un lieu de réjouissance et d’allégresse. Les femmes venues en grand nombre  de  Zuenoula, Sinfra et Bouaflé ont communié dans la ferveur avec le Président de la République, la Première Dame Dominique Ouattara et  des membres du Gouvernement.

Une cérémonie  tout en couleur et émaillée de témoignages poignants de femmes bénéficiaires du programme de financement des micro-projets mis en place depuis 2012 par l’épouse du chef de l’état.

La cérémonie a enregistré notamment la présence du Président Alassane Ouattara, du Premier Ministre Hamed Bakayoko et de son épouse Madame Yolande Bakayoko,  de plusieurs membres du Gouvernement, des élus et cadres de la région et des populations sorties massivement  pour l’événement.

Une très belle occasion pour Madame Dominique Ouattara, initiatrice du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) de saluer la bravoure  et le dynamisme des femmes de la Marahoué  célèbres  pour leur implication dans la production du vivier. Aussi, dans l’optique de renforcer la capacité de ses sœurs de cette région dans le domaine de l’agriculture, le commerce, la coiffure et dans plusieurs autres secteurs d’activités, Madame Dominique Ouattara a offert des dons en nature d’une valeur de 500 millions FCFA.  Ces dons permettront notamment de renforcer leurs capacités de production et leurs activités afin de lutter efficacement contre la pauvreté. En outre, madame Dominique Ouattara a offert une ambulance flambante neuve à la localité de Manoufla afin de renforcer le dispositif sanitaire de cette localité située entre Bouaflé et Sinfra. Madame Dominique Ouattara n’a pas oublié les élèves et les tout-petits de la maternelle de la Marahoué dont les lycées, collèges et  écoles  ont également reçu des matériels pour l’amélioration de la qualité de l’éducation dans la région.  Et comme si cela ne suffisait pas, l’épouse du chef de l’état, fidèle à son surnom de la mère Teresa ivoirienne,  a offert la somme de 10 millions FCFA aux populations présentes.  C’est donc des dons d’une valeur globale de 510 millions F CFA que la First Lady a offert gracieusement à ses sœurs et ses frères de la Marahoué.

 

Poursuivant sur cette lancée, la Première Dame a annoncé une dotation supplémentaire du Fonds d’appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) d’une valeur de 500 millions FCFA pour les femmes de la Marahoué. Cette dotation permet au fonds de passer à 1 milliards 400 millions  FCFA pour cette région puisqu’une première dotation de 900 millions FCFA avait déjà été faite en 2012 pour  cette région. Une nouvelle accueillie dans la ferveur par les femmes de cette région réputée être le grenier en vivrier de la Côte d’Ivoire.

Madame Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire, a salué le dynamisme des femmes de la région de la Marahoué.  Pour Madame Dominique Ouattara, cette 31ème visite d’Etat  dans la région de la Marahoué,  est l’occasion pour elle d’apporter son soutien aux femmes pour améliorer leur  condition de vie. « La visite d’Etat de Mon cher époux, le Président Alassane OUATTARA dans la région de la Marahoué, est l’occasion pour moi de renforcer les capacités de mes sœurs de la région. En effet, nous savons que nos sœurs font des efforts incroyables pour être financièrement autonomes. Dans tous les secteurs : l’entreprenariat, l’agriculture, la pisciculture, le commerce ou l’informel, elles réalisent de véritables miracles parfois avec peu de moyens, pour améliorer les conditions de vie de leurs familles. D’ailleurs, nos sœurs de cette région sont réputées pour la culture et le commerce du vivrier », a-t-elle félicité. En outre, Madame Dominique Ouattara a invité les femmes des trois (03) régions de la Marahoué à adhérer massivement au programme du FAFCI pour l’amélioration de leur condition de vie. « Le FAFCI est opérationnel dans la Marahoué depuis 2012, avec un capital reçu à ce jour de 900 millions de F CFA. Ce fonds, a permis à nos sœurs de la Marahoué de travailler et aujourd’hui, elles sont à l’abri de la précarité.  Elles ont même pu réaliser l’excellent taux de remboursement de 98 %. Oui, bravo, c’est un taux exceptionnel. Comme elles viennent de le témoigner, le FAFCI leur permet de subvenir désormais aux besoins de leurs familles et d’être autonomes et épanouies », a déclaré Madame Dominique Ouattara, avant d’ajouter : « Je vous encourage à saisir cette opportunité d’améliorer vos conditions de vie en souscrivant massivement au FAFCI tout comme l’ont déjà fait 220 000 femmes à ce jour. Toutes les femmes ivoiriennes peuvent en bénéficier sans distinction d’ethnie, d’appartenance politique ou religieuse. Et je vous le répète, vous n’avez pas besoin de caution financière, ni d’aval ou de garantie ».

Les remerciements au chef de l’Etat

A tout seigneur, tout honneur,  la Première Dame a profité de cette occasion pour remercier le chef de l’Etat pour la confiance qu’il place en la capacité des femmes à être des moteurs de développement et des actrices de lutte contre la pauvreté. «Merci Monsieur le Président pour cette marque de confiance à l’égard des femmes de Côte d’Ivoire. Monsieur le Président, ainsi qu’elles l’ont exprimé, vous avez pu voir que toutes nos sœurs ici présentes vous soutiennent et sont à vos côtés. Vous le méritez car, vous êtes leur meilleur avocat et elles vous en sont reconnaissantes », a-t-elle remercié le chef de l’Etat au nom des femmes de la Côte d’Ivoire.

Pour terminer, l’épouse du chef de l’Etat a exhorté  les femmes à être des actrices de la cohésion sociale et du vivre ensemble. Une exhortation qui trouve tout son sens  dans le climat politique actuel frileux à quelques semaines de l’élection présidentielle. «Chaque jour que Dieu Fait, vous vous battez pour assurer un lendemain meilleur à vos enfants. Vous connaissez mieux que quiconque la valeur de la vie, et je vous encourage à vous impliquer pour le maintien d’un climat de paix dans vos familles et dans vos communautés.  Cultivez le vivre ensemble et la tolérance autour de vous, car, au-delà de la politique, nous sommes tous des frères et sœurs. Je compte sur vous », a-t-elle recommandé.

Le Président Alassane Ouattara a également salué le courage et le dynamisme des femmes qui ont bénéficié du programme de financement du FAFCI. Il a fait noter que ce sont plus de 220.000 femmes qui sont aujourd’hui autonomes grâce à ce programme.  Et par ricochet, selon le chef de l’Etat, ce programme a permis de mettre à l’abri du besoin plus d’un million de personnes. Profitant de l’occasion, il a annoncé une augmentation du capital du FAFCI de 2021 à 2025. Ainsi de 20 milliards FCFA,  ce programme de financement des micro-projets des femmes va augmenter progressivement pour atteindre  un montant global de 30 milliards FCFA en 2025. «(…) Aujourd’hui, pour la Marahoué, nous sommes à 1 milliard 400 millions F CFA pour le FAFCI. Et comme vous le savez le FAFCI est doté d’un montant de vingt (20) milliards F CFA pour toute la Côte d’Ivoire. Je voudrais annoncer à la Première Dame qu’à compter de 2021, nous allons augmenter le FAFCI à deux (02) milliards F CFA. Ce qui va nous permettre d’atteindre la somme de trente (30) milliards F CFA en 2025. Merci pour le soutien que vous portez à vos époux.», a révélé le Président Alassane Ouattara. Le chef de l’état a terminé en invitant massivement les populations à son meeting de clôture du samedi 26  septembre 2020.

Madame Bakayoko Ly-Ramata, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’enfant  a salué l’engagement de la Première Dame Dominique Ouattara pour le bien-être des femmes et des enfants. Elle a cité entre autre l’hôpital Mère-Enfant de Bingerville, la construction de trois (03) centres d’accueil pour les enfants en détresse, d’un groupe scolaire d’excellence de la Fondation Children Of Africa à Abobo et de bien d’autres engagements.

Dr Lucien Lehie Bi Kribou, maire de Bouaflé, a relevé la joie des populations de sa commune en particulier et de la région de la Marahoué en général de bénéficier des dons de la Première Dame. « Cette place dénommé « Tchin-tchin » est devenue l’une des plus belles places de Bouaflé qui a hâte de porter votre illustre nom », s’est-il réjoui.

Madame Yao Amah Adèle, porte-parole des femmes de la Marahoué, a traduit tout l’amour et l’attachement des femmes de la Marahoué à la Première Dame. « Comme à votre habitude, vous êtes venues les bras chargés de cadeaux. Comment ne pas vous aimez ! Vous pouvez compter sur notre détermination à vous soutenir », s’est elle exprimée.

Notons que les femmes de la Marahoué ont également offert de nombreux dons au couple Présidentiel.

Des artistes tels que Bi Pomi Junior, Affou Keïta, Antoinette Konan, Anselme Semi et bien d’autres artistes  ont apporté une note festive à cette cérémonie.

photos

videos

partager

SHARE

imprimer

print

Partager sur print