NEWS

La Première Dame Dominique Ouattara accueillie par Mme Chantal Compaoré

dominique-ouattara-chantal-compaore.jpg

La Première Dame, Mme Dominique Ouattara est en visite de travail et d’amitié depuis hier au Burkina Faso.  C’est aux environs de 16H25 GMT que la First Lady ivoirienne a foulé le sol du tarmac de l’aéroport international de Ouagadougou.  Elle a été accueillie, au bas de l’échelle de coupé, par Mme Chantal Compaoré, Première Dame du Burkina, accompagnée de plusieurs femmes membres du Gouvernement du pays des Hommes intègres.  

L’un des moments forts de l’arrivée de Mme Dominique Ouattara à Ouagadougou a été sans conteste, l’accueil chaleureux que lui a réservé les membres de la communauté ivoirienne vivant au Burkina Faso. Heureux de voir leur Première Dame, ces derniers, ont tenu à lui manifester leur attachement. Après un bain de foule, Mme Dominique Ouattara a partagé  avec les journalistes, qui ont pris d’assaut l’aéroport international de Ouagadougou, les raisons de sa visite.  
 
« Je suis venue d’abord saluer ma sœur Mme Chantal Compaoré. Je ne l’avais pas  revue  depuis quelques temps.  Je tenais surtout à faire ce voyage parce que je n’étais plus revenue depuis l’accession de mon époux, le Président Alassane Ouattara à la magistrature suprême. 
En second lieu, comme vous le savez, l’un de mes engagements en tant que Première Dame est la lutte contre le travail des Enfants, et à ce titre, nous avons des engagements communs avec la Première Dame du Burkina Faso.  Nous allons donc avoir une séance de travail avec les différents ministres ivoiriens et burkinabé concernés par la question », a expliqué la Première Dame ivoirienne. 
 
Notons que Mme Dominique Ouattara est accompagnée du Ministre de Famille, de la Femme et de l’Enfant, Mme Raymonde Goudou Coffie, et de Mme Yao Patricia Sylvie, Secrétaire Exécutive du  Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le  Travail des Enfants (CNS). Ce mercredi, il s’agira pour les experts des deux pays de passer en revue le phénomène de trafic transfrontalier des enfants entre les deux pays.  

 

photos

videos

partager

SHARE

imprimer

print

Partager sur print