Discours

Speeches

Cérémonie de remise de chèques FAFCI aux femmes de la région du TONKPI

Madame Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire a présidé la cérémonie de remise de chèques du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire aux femmes de la région du Tonkpi, ce mercredi 19 juin 2019, sur la place de la Paix de Man.

La cérémonie de remise des chèques a enregistré la participation de Madame Clarisse Kablan Duncan, épouse du Vice-Président de la République ; M. Albert Mabri Toikeusse, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et Président du Conseil Régional du Tonkpi ; M. Aka Eugène Aouélé, Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique et de bien d’autres personnalités et cadres de la région. Lors de cette cérémonie, la Première Dame a fait des dons en nature et en espèce d’une valeur de plus de 200 millions F CFA. En outre, elle a apporté une enveloppe additionnelle de 300 millions de francs CFA aux femmes de la région. Ce qui porte désormais le FAFCI à un capital d’un milliard de francs CFA, pour la Région du Tonkpi.

 

Mes Chères Sœurs,

 C’est une grande joie pour moi de vous retrouver cet après-midi, dans le cadre de la visite que je rends à mes frères et sœurs de la Région du Tonkpi, ce jour.

Avant tout propos, je voudrais vous transmettre les salutations de mon Cher Epoux, le Président Alassane OUATTARA, qui m’a demandé de vous embrasser bien fort.

Comme vous le savez, nous avons choisi la ville de Man, pour abriter la 6ème édition de la Caravane ophtalmologique de la Fondation Children Of Africa.

Ce matin, nous avons procédé au lancement de cette caravane qui permettra de soigner gratuitement 15 000 enfants de 0 à 15 ans dans votre Région, pendant une dizaine de jours.

Et, cet après-midi, nous sommes ici réunis pour la remise de chèques FAFCI à nos sœurs de la Région.

A cet effet, je souhaiterais adresser mes salutations à ma sœur, Madame Clarisse DUNCAN, épouse de Monsieur le Vice-Président de la République, qui est à nos côtés.

Je voudrais à présent adresser mes salutations à Monsieur le Ministre Albert MABRI TOIKEUSSE, Président du Conseil Régional du Tonkpi, et à sa charmante épouse, pour le chaleureux accueil qu’ils nous ont réservé.

Je voudrais également saluer tous les membres du Gouvernement ici présents, qui ont bien voulu effectuer le déplacement pour nous recevoir aujourd’hui,  notamment Monsieur le Ministre Eugène Aka Aouélé, Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique et Monsieur le Ministre Konaté Sidiki, fils de la région et député de Man.

Merci  Messieurs les Ministres pour votre présence, qui nous fait grand plaisir.

Je salue, à présent, mes sœurs épouses de Présidents d’Institutions et de Ministres, ainsi que les distingués membres de ma délégation, qui m’accompagnent pour cette visite.

J’associe à ces salutations, l’ensemble des membres du Corps Préfectoral de la Région du Tonkpi avec à leur tête, Monsieur SORO Kayaha Jérôme, Préfet de Région du Tonkpi, que je remercie pour leur implication dans la réussite de cette visite.

J’adresse également mes salutations et mes remerciements à tous les élus ici présents, en particulier à Monsieur Fofana ABOUBACAR, Maire de la commune de Man, Madame TALI Evelyne, vice-Présidente de l’Assemblée Nationale, ainsi que tous les maires, députés, sénateurs de la région, venus en grand nombre pour nous accueillir.

Merci à toutes les personnalités et aux cadres du Tonkpi qui ont effectué le déplacement pour être avec nous cet après-midi.

A ces remerciements, j’associe tous les Directeurs Régionaux, Départementaux et Chefs de service  de la Région ici présents.

Je voudrais, à présent saluer et remercier tous nos Chefs traditionnels et religieux, pour leur présence massive à nos côtés.

J’adresse enfin mes salutations et mes remerciements à toutes mes sœurs de Man, de Zouan-Hounien, de Danané, de Biankouma et de Sipilou, venues en grand nombre pour nous accueillir et nous témoigner leur affection.Mesdames et Messieurs,

Mes Chères Sœurs,

Je voudrais tout d’abord remercier solennellement votre frère, le Ministre Albert MABRI TOIKEUSSE, fils de la Région, qui a tout mis en œuvre pour que cette visite ait lieu, ici à Man. Je vous demande de l’applaudir bien fort.  Merci Monsieur le Ministre, cher frère, pour les mots si gentils, si affectueux à notre endroit.

Nous sommes ici rassemblées, à la Place de la Paix, à l’occasion de la cérémonie de remise de chèques FAFCI, à nos sœurs de la Région du Tonkpi.

En effet, je me souviens, avec émotion, que c’est ici à Man, sur cette même Place de la Paix, que nous avons effectué la première cérémonie de remise de chèques FAFCI, suite à la création de ce fonds. C’était le jeudi 02 mai 2013, en présence de mon Cher Epoux, le Président Alassane OUATTARA, qui effectuait une visite d’Etat dans votre Région.

A cette occasion, le Président nous avait fait l’honneur et le plaisir de prendre part, avec l’ensemble des membres de son Gouvernement, à cette belle fête en l’honneur des femmes de Man.

Ce jour-là, 300 de nos sœurs avaient reçu des chèques d’un montant de 30 millions de francs CFA, pour débuter une activité génératrice de revenus. C’était les toutes premières bénéficiaires du FAFCI dans notre pays.

De ce montant de départ de 30 millions de francs CFA, six (06) années après, nous sommes aujourd’hui à une enveloppe de 700 millions de francs CFA, qui ont été mis à la disposition des femmes de la Région du Tonkpi.

Cette enveloppe permet à plus de 5000 femmes bénéficiaires  d’exercer dans plusieurs domaines d’activités, à savoir, le commerce de divers marchandises, l’agriculture de cultures vivrières ou de rentes, la coiffure et la couture,  l’artisanat et l’élevage, montrant ainsi le dynamisme et la détermination de nos sœurs, à travailler pour améliorer leurs conditions de vie, avec l’aide du FAFCI.

Par ailleurs, je suis heureuse de vous annoncer que la Région du Tonkpi fait partie des régions ayant les meilleurs taux de remboursement au niveau national, soit un taux de 98%. Je vous en félicite, mes Chères Sœurs et je vous encourage à continuer sur cette voie. Le faisant, vous permettez ainsi à d’autres femmes en attente, d’obtenir également des prêts pour mener leurs activités.

Aujourd’hui, répondant à votre invitation que m’a transmise votre frère, le Ministre Albert MABRI TOIKEUSSE, je suis heureuse de vous dire que j’apprécie votre énergie, votre bravoure, qui font de vous des femmes battantes et remarquables. Vous méritez davantage notre confiance et notre soutien. C’est pourquoi, à l’occasion de cette visite que j’effectue ici, j’ai décidé de vous apporter une enveloppe additionnelle de 300 millions de francs CFA ; ce qui porte  désormais le FAFCI à un capital d’un milliard de francs CFA, pour la Région du Tonkpi.

Avec ce montant, je reste convaincue que vous aurez davantage de moyens pour créer de nouvelles activités pour les unes et pour renforcer vos activités existantes pour les autres, en vue du bien-être et du bonheur de vos familles.

 Mes Chères Sœurs,

 Selon ONU FEMMES, « l’investissement dans l’autonomisation économique des femmes est la voie la plus sûre vers l’égalité des sexes, l’éradication de la pauvreté et une croissance économique inclusive. Les femmes apportent une contribution énorme à l’économie, que ce soit au sein des entreprises, dans les exploitations agricoles, comme entrepreneuses ou employées, ou par leur travail non rémunéré à la maison, où elles s’occupent de leurs familles ».

De plus, des études récentes ont constaté que l’autonomisation économique des femmes est fondamentale pour la réduction de la pauvreté, et une condition préalable au développement durable. Autonomiser les femmes, c’est donc contribuer au développement des Etats.

Convaincu de cette réalité, le Président Alassane OUATTARA, s’est engagé à appuyer l’autonomisation des femmes de Côte d’Ivoire et à améliorer leur quotidien, en m’aidant à créer le FAFCI, en 2012.

Pour rappel, le FAFCI, est un micro crédit octroyé aux femmes sans garantie, ni frais de dossier et à un taux préférentiel de 1% par mois. Il s’adresse à toutes les femmes de Côte d’Ivoire qui n’ont pas accès au crédit bancaire classique, sans distinction d’ethnie, de religion ou de parti politique.  Donc nos chères sœurs  dites le autour de vous. Toutes les femmes peuvent bénéficier de ce fonds.

Pour permettre une bonne gestion des fonds octroyés, les femmes retenues bénéficient d’une formation gratuite à la comptabilité simplifiée.

Parti d’un capital d’un milliard de francs CFA en décembre 2012, le FAFCI est aujourd’hui doté d’un capital de 12 milliards de francs CFA permettant ainsi, à plus de 200 000 femmes de Côte d’Ivoire, de mener des activités génératrices de revenus.

Au-delà des questions d’autonomisation économique, c’est la situation de la femme qui demeure au cœur de la politique du Président de la République et de son Gouvernement. Pour preuve, toutes les mesures légales et règlementaires qui ont été prises pour renforcer la représentativité des femmes au sein des assemblées élues, celles visant l’implication des femmes dans la gestion familiale et les politiques en faveur de la promotion des droits de la femme. Ces différentes mesures visent à valoriser les femmes de Côte d’Ivoire et à en faire de véritables actrices de développement de notre pays.

C’est pourquoi, nous ne cesserons jamais d’exprimer notre infinie gratitude au Président Alassane OUATTARA, mon Cher Epoux, mon chéri, pour son soutien indéfectible aux femmes de Côte d’Ivoire.

Mes Chères Sœurs,

Par ailleurs, en vue de vous permettre de mener à bien vos activités, je vous ai apporté des dons en nature, d’une valeur de 200 millions de francs CFA.

Il s’agit, entre autres, de broyeuses de manioc, de décortiqueuses de riz, de tricycles, de lots de matériel de couture et de coiffure ainsi que des vivres pour vos familles.

J’espère que tous ces dons vous permettront d’améliorer vos conditions de travail pour de meilleurs résultats, dans vos différents domaines d’activités.

Je vous remercie  mon tour pour tous les magnifiques dons. Soyez sûre que j’en ferai bon usage.

Mesdames et Messieurs,

Mes Chères Sœurs,

Je ne saurais clore mon propos sans réitérer mes remerciements à Monsieur le Ministre Albert MABRI TOIKEUSSE et à sa charmante épouse Solange, à toutes les Autorités Administratives et Politiques ainsi qu’à la population, pour leur accueil enthousiaste et chaleureux.

Je garderai un beau souvenir de cette journée dans votre belle ville de Man.

Je vous remercie.

Autres discours connexes

Others speeches

Cérémonie de remise officielle du label APHP à l’Hme

L’Hôpital Mère-Enfant Dominique Ouattara de Bingerville a reçu le label qualité argent avec la mention spéciale de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP), le lundi 30 septembre 2019. Le label AP-HP et la mention spéciale pour dynamique engendrée ont