Discours

Speeches

Condoléances aux familles des victimes des inondations d’Abobo

Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l`Emploi, des Affaires Sociales et de la Solidarité ;

Madame le Ministre de la Famille, de la Femme et de l`Enfant ;

Madame le Ministre de la Salubrité Urbaine ;

Monsieur le Ministre des Mines et de l’Energie, Maire de la Commune d’Abobo ;

Monsieur le Ministre de la Construction, de l`Assainissement et de l`Urbanisme ;

Monsieur le Préfet de la ville d’Abidjan ;

Chers frères et sœurs d’Abobo.

En me rendant à Abobo aujourd’hui, je ressens une émotion particulière en pensant  à nos sœurs tombées pour la liberté et c’est l’occasion pour moi de rendre un vibrant hommage à ces héroïnes que la nation n’oubliera jamais.

Chers frères et sœurs,

Abobo, commune martyr a souffert une fois de plus. En effet, aucune épreuve n’est plus difficile que la perte d’un être cher. Aucun malheur n’est plus cruel  que le deuil d’un enfant.

Votre peine, je la ressens, je la partage, et je pleure avec vous vos bien-aimés disparus.

Mon époux, le Président Alassane OUATTARA, très affligé par cette situation, m’a chargé de vous transmettre ses condoléances les plus attristées.

Chers frères et sœurs,

Lorsque j’ai appris que les pluies diluviennes avaient encore endeuillé de braves familles, j’ai tenu à m’adresser à vous, en tant que mère, en tant que sœur, pour vous  demander de préserver la vie de nos enfants, vos vies ainsi que vos biens.

Je vous demande, du fond du cœur, de suivre les consignes de sécurité des autorités et de quitter les sites dangereux, pour mettre vos familles à l’abri.

C’est vrai que la crise que nous avons traversée à considérablement entravé les prévisions du Gouvernement. Cependant, nous pouvons encore éviter des drames si les sites identifiés comme étant des sites à risque sont abandonnés par les populations avant qu’ils ne détruisent encore des vies.

Je sais qu’il est difficile de se loger à Abidjan, mais dans l’immédiat, le plan ORSEC prévoit de vous venir en aide et à déjà commencé à offrir des kits d’accompagnement pour aider à se reloger ceux qui acceptent de partir.

Comme nous l’a assuré le Ministre de la Construction, de l’Assainissement et de l’Urbanisme, le Gouvernement est à pied d’œuvre pour que cette question trouve rapidement une issue définitive et croyez-moi, le président de la République, y attache une importance particulière.

Nous devons tous, faire en sorte que ces mesures soient appliquées pour que les vies de nos enfants et de nos concitoyens ne soient plus jamais menacées pendant la saison des pluies.

Rappelez-vous que chaque enfant de ce pays, quelque soit sa condition sociale peut et doit prendre part à la marche de la Côte d’Ivoire vers le développement.

C’est pourquoi, vous devez sécher vos larmes, vous relever et aller de l’avant.

Comptez sur moi pour prendre de vos nouvelles et suivre de près l’évolution de la situation.

Je vous remercie.

 

Autres discours connexes

Others speeches