Discours

Speeches

Fêtes des mères à Bouaké

dominique-ouattara-fete-des-meres-bouake.jpg
C’est avec grand plaisir que je vous retrouve aujourd’hui à Bouaké, afin de partager ce moment de joie, pour célébrer la fête des mères.
Cette année, nous rendons hommage à toutes les mamans de Côte d’Ivoire, depuis notre belle ville de Bouaké qui nous accueille aujourd’hui. Je tiens à vous remercier sincèrement, pour l’accueil très chaleureux qui nous a été réservé. Cette marque d’attention de votre part, me va droit au cœur. J’étais moi-même très impatiente de vous retrouver à cette occasion, afin de vous témoigner en personne toute l’affection que je vous porte.
Je voudrais avant tout propos, vous transmettre les salutations de mon cher époux, le Président Alassane OUATTARA, votre frère, qui m’a chargée de vous embrasser bien fort, et de vous souhaiter une bonne fête des mères.
Je souhaiterais ensuite, adresser mes sincères salutations à mes sœurs Madame Sara SAKO, Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale ; Madame Clarisse DUNCAN, Epouse de Monsieur le Premier Ministre ; ainsi qu’à Mesdames les Ministres et Epouses des Ministres qui nous accompagnent aujourd’hui. Tout particulièrement, Madame la Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, Euphrasie YAO, qui n’a ménagé aucun effort pour la réussite de cette belle cérémonie, et qui se bat pour le bien-être de nos femmes et de nos enfants depuis sa nomination.
Je salue également les autorités administratives et politiques de la ville de Bouaké, qui se sont impliquées dans l’organisation de cette belle fête. Mes salutations spéciales vont aussi à l’endroit de Monsieur le Préfet de la région du Gbêkê, Monsieur Konin AKA ; Monsieur le Président du Conseil Régional, Monsieur Jean Kouassi ABONOUA ; Monsieur le Maire de Bouaké, Monsieur Nicolas DJIBO ; ainsi que Madame et Messieurs les Députés de Bouaké.
Je remercie également nos chefs religieux et traditionnels, présents aujourd’hui, et qui nous accompagnent de leurs prières et leurs bénédictions. Je tiens aussi à saluer l’ensemble des personnalités présentes à cette cérémonie, et qui ont fait le déplacement, afin d’être à nos côtés, et tous les membres de ma délégation.
Merci enfin à vous tous, chers frères et sœurs qui êtes venus nombreux, célébrer nos mamans, nos sœurs et nos filles dans un esprit de convivialité et de partage.
Mes chères sœurs,
Comme chaque année, la fête des mères est un moment privilégié au cours duquel, les femmes en général et les mamans en particulier, font l’objet de toutes les attentions. Elles sont célébrées pour leur amour, leur bonté, leur courage ainsi que tous les nombreux sacrifices qu’elles font pour le bonheur de leurs enfants et de leurs familles. Et c’est bien à juste titre qu’elles doivent être honorées car, nous savons à quel point une maman est essentielle à l’équilibre d’un enfant, d’une famille et d’une nation. C’est pourquoi, chères mamans de Côte d’Ivoire, et tout particulièrement chères mamans du Gbêkê, je voudrais vous rendre un vibrant hommage et demander à l’assistance ici présente de vous applaudir bien fort.
Chères filles, Chères sœurs,
La fête des mères me donne l’agréable occasion de vous dire à quel point je suis sensible au travail remarquable que vous accomplissez chaque jour. Vous vous battez avec le peu de moyens dont vous disposez, pour soutenir vos familles avec dynamisme et courage. Vous êtes des exemples et des modèles à suivre pour nos filles. Je voudrais rendre un vibrant hommage à chacune de vous, pour votre courage et votre force, et pour les innombrables sacrifices que vous consentez au quotidien. A travers vous, mes chères sœurs, j’aimerais souhaiter une belle fête des mères à toutes les mamans de Côte d’Ivoire. J’espère qu’elles seront entourées d’amour par leurs familles, car elles le méritent toutes.
Mes chères sœurs,
Comme vous le savez, j’ai créé le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire, FAFCI, pour vous venir en aide à travers toute la Côte d’ivoire. Il s’agit d’un fonds qui permet aux femmes de mener des activités génératrices de revenus avec un crédit à taux d’intérêt très bas, sans caution ni frais de dossiers. Je suis pleinement consciente de votre potentiel, c’est pourquoi, en plus des fonds déjà octroyés aux femmes du Gbêkê à hauteur de 531 150 000 FCFA, nous avons mis un montant additionnel de 150 millions de FCFA à votre disposition, afin de financer 1 500 projets supplémentaires. Cette rallonge permettra à de nombreuses autres de nos sœurs, d’exercer une activité génératrice de revenus pour le mieux-être de leurs familles. Elles pourront aller s’inscrire à la COOPEC de leur localité, pour en bénéficier.
Egalement, en cette occasion spéciale, dédiée à toutes les mamans, je vous apporte 5 000 pagnes, des vivres du matériel et de l’équipement pour vos coopératives J’ai aussi apporté des couffins garnis pour nos soeurs nouvelles mamans, que je n’oublie pas en ce jour spécial.
A toutes les mères et les femmes de Côte d’Ivoire,
Je voudrais vous souhaiter une excellente fête des mères, et vous dire que je serai toujours là pour vous soutenir et vous encourager.
Bonne fête des mères à toutes mes sœurs de Bouaké.
Je vous remercie.

Autres discours connexes

Others speeches