Discours

Speeches

Mon discours lors de la remise de chèques et de dons aux femmes du N’ZI

La Première Dame, Dominique Ouattara a offert un important financement et des dons aux femmes de la région du N’Zi, le vendredi 27 septembre 2019. Ainsi, Madame Dominique Ouattara a octroyé une rallonge du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) d’une valeur de 500 millions F CFA aux femmes du N’Zi à savoir 200 millions F CFA pour Dimbokro, 200 millions F CFA pour Bocanda et 100 millions F CFA pour Kouassi-Kouassikro.

Mesdames et Messieurs,

Mes chères sœurs de la région du N’ZI,

 C’est pour moi une grande joie d’être avec vous aujourd’hui à la faveur de la cérémonie de remise des dons et de chèques FAFCI aux femmes de la Région du N’ZI.

Vos mots aimables à mon endroit, vos magnifiques dons et vos témoignages forts me vont droit  au cœur, je vous en remercie.

Avant toute chose, je voudrais remercier tout particulièrement  mon Cher Epoux, le Président Alassane OUATTARA, qui nous fait la joie d’être à nos côtés cet après-midi, entouré de Monsieur le Premier Ministre,

des Présidents d’Institutions et des Membres de son Gouvernement.

Merci mon chéri, merci à tous d’avoir pu vous libérer cet après-midi pour soutenir nos sœurs de la région du N’ ZI.

A ces remerciements, j’associe toutes les hautes personnalités ici présentes et en particulier notre sœur, Madame Ly Ramata BAKAYOKO,

Ministre de la famille, de la femme et de l’enfant, cadre de la région, que je félicite pour son implication dans la réussite de cette cérémonie.

Je félicite également mes chères sœurs Clarisse DUNCAN, et Assetou GON COULIBALY, qui ont fait le déplacement pour être avec nous aujourd’hui, ainsi que nos sœurs, épouses de Présidents d’Institutions et de Ministres qui sont à nos côtés cet après-midi.

Je salue également tous les cadres de la région qui sont là, avec nous cet après-midi. Merci de votre présence.

J’associe à ces salutations l’ensemble des membres du Corps Préfectoral de la Région du N’zi ainsi que, tous les élus ici présents et  en particulier,

Monsieur BILE DIEMELEOU, Maire de la commune de Dimbokro,  que je remercie pour son accueil chaleureux.

Je salue aussi nos Chefs traditionnels et religieux, qui nous entourent de leurs bénédictions et je les remercie de leur présence.

J’adresse enfin mes salutations et mes remerciements à toutes mes sœurs de Dimbokro, de Bocanda et de Kouassi-Kouassikro, venues en grand nombre pour nous réserver un accueil des plus chaleureux.

Merci à toutes pour votre grande mobilisation.

Mes Chères Sœurs,

 Dimbokro étant la ville natale de mon cher époux, le Président Alassane OUATTARA, c’est toujours avec un grand plaisir que je manifeste mon soutien à la population de Dimbokro, à chaque fois que j’en ai l’occasion.

Ainsi, chaque année, la Fondation envoie des kits scolaires et des jouets à des centaines d’enfants de Dimbokro.

En septembre 2014, la distribution des kits scolaires de la Fondation Children Of Africa, a été faite au groupe scolaire Alassane OUATTARA de DIMBOKRO, pour les enfants de la région.

En mai 2015 ma Fondation Children Of Africa y a mené une caravane ophtalmologique en faveur de 500 enfants.

En octobre 2015, nous avons apporté des dons d’équipements et de matériel agricole à nos sœurs,  de la région du N’ZI.

Par ailleurs, depuis 2012, toujours dans l’optique de soutenir nos sœurs du N’ZI, nous leur avions déjà octroyé une dotation du FAFCI qui atteint aujourd’hui 500 millions de francs CFA.  Nos sœurs qui ont mené des activités génératrices de revenus grâce à cette dotation du FAFCI, ont pu rembourser leurs crédits à 98, 02 % et je voudrais qu’on les applaudisse très fort.

Toute hose qui nous encourage à accorder à nos sœurs, un financement supplémentaire de 500 millions de francs FCA pour la région du N’ZI. Cette nouvelle dotation porte le budget total du FAFCI pour le développement des micro-projets de nos sœurs  du N’ZI  à un milliard de F CFA.

Par ailleurs, je profite de cette occasion pour demander  à l’UNACCOPEC et aux autorités administratives de Kouassi-Kouassikro d’envisager la création d’une agence COOPEC,  à Kouassi-Kouassikro, afin que nos sœurs de ce Département puissent s’y rendre facilement et bénéficier du FAFCI directement.

Mesdames et messieurs ;

Comme vous le savez, le FAFCI est né de la promesse électorale du Chef de l’Etat, le Président Alassane OUATTARA, d’aider ses sœurs à sortir de la pauvreté en les aidant à être autonomes.

Ainsi, le FAFCI est destiné aux femmes qui ne sont pas éligibles au système de financement bancaire classique.

Elles en bénéficient sans caution financière, sans aval ni garanties. Aucune formalité administrative préalable n’est exigée.

Toutes les femmes peuvent donc en bénéficier à travers tout le pays, sans distinction d’ethnie, d’appartenance politique ou religieuse.

Il leur suffit d’avoir un projet. Au fil du temps, les activités des femmes ayant recours au FAFCI se sont diversifiées et aujourd’hui, elles pratiquent : le commerce, l’agriculture ; l’artisanat ; la restauration et l’élevage.

Ce qu’il faut retenir de la mise en œuvre du FAFCI durant ces 7 années d’exercice, c’est que :

  • d’un montant de démarrage d’1 milliard de francs CFA, grâce au Président de la République,
  • nous sommes passés aujourd’hui à 12 milliards de francs CFA,

permettant à plus de 200 000 femmes de Côte d’Ivoire d’être autonomes et à de nombreuses familles, d’être à l’abri de la précarité.

Le FAFCI couvre aujourd’hui les 31 régions et toutes les grandes villes de notre pays.

Chers sœurs ;

 En plus de la mise en place du FAFCI, le Président a pris d’importantes décisions en faveur du leadership féminin car, vous le savez, mon chéri est le premier avocat des femmes.

La nouvelle constitution ainsi que toutes les lois prises en faveur de la protection et de la promotion de la femme sont le reflet de cet engagement.

Par exemple :

  • la loi relative au nouveau code de la famille ;
  • La loi permettant d’instituer un quota de 30% de femmes dans toutes les assemblées élues.
  • la loi sur l’héritage qui permet à la femme légitime d’être héritière au même titre que les enfants du défunt ;
  • l’établissement du compendium des compétences féminines qui répertorie les femmes dans leurs secteurs d’activité en vue de leur promotion ;
  • Enfin la politique d’autonomisation de la femme qui se renforce davantage avec la récente nomination de Madame Belmonde DOGO ; en qualité de Secrétaire d’Etat Chargée de l’autonomisation des femmes.

Mesdames et messieurs,

A présent, je voudrais remercier tous nos partenaires à savoir :

  • la Banque Atlantique de Côte d’Ivoire (BACI) ;
  • l’UNACOOPEC, représentée ici par son Administrateur, Monsieur Issiaka SAVANE.

Ainsi que tous nos autres partenaires qui nous permettent de rendre le FAFCI accessible aux femmes, quel que soit leur lieu d’habitation sur toute l’étendue du territoire national.

 Ce sont :

          le Groupement d’Epargne et Soutien en Côte d’Ivoire (GES-CI) ;

  • la Compagnie Africaine de Crédit (CAC) ;
  • et HORTENSIA FINANCES.

Chères sœurs de Dimbokro ;

de Bocanda ;

et de Kouassi-Kouassikro,

 Je voudrais vous remercier pour toutes les attentions que vous avez à mon endroit et qui me touchent beaucoup :

  • le centre de santé de Dimbokro et la maternité de Kouassi-Kouassikro qui portent mon nom,
  • ainsi que les nombreux présents que vous m’avez offerts.

Pour vous permettre de mener à bien vos activités, je vous ai apporté des dons en nature d’une valeur de 500 millions de FCFA qui viennent de vous être énumérés.

Je sais que vous en ferez bon usage.

Quant à vous, mes chères sœurs qui avez été sélectionnées pour recevoir les chèques du FAFCI aujourd’hui et je voudrais vous en féliciter et vous dire que le FAFCI est pour vous une formidable opportunité de réaliser vos rêves.

Je sais que vous y parviendrez car, vous êtes courageuses et déterminées.

Bonne fin d’après-midi à toutes et à tous.

Je vous remercie.

Autres discours connexes

Others speeches

Cérémonie de remise officielle du label APHP à l’Hme

L’Hôpital Mère-Enfant Dominique Ouattara de Bingerville a reçu le label qualité argent avec la mention spéciale de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP), le lundi 30 septembre 2019. Le label AP-HP et la mention spéciale pour dynamique engendrée ont