Discours

Speeches

Promotion et développement de genre

dominique-ouattara-discours-onu.jpg

Je suis heureuse de prendre part à cette cérémonie marquant le 12e anniversaire de la Résolution 1325 du conseil de sécurité des Nations Unies.

A cet effet, je voudrais exprimer ma gratitude à Monsieur Albert KOENDERS, Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nation Unies, pour l’opportunité que les Nations Unies donnent aux femmes de jouer pleinement leur rôle dans l’édification de la Paix dans le monde.

Je veux également féliciter Madame Raymonde Coffie, Ministre de La Famille de la Femme et de l’Enfant pour les actions remarquables qu’elle réalise à la tête de son département.

Mes félicitations vont également à Madame Salimata PORQUET, Présidente du Réseau Paix et Sécurité des Femmes de l’Espace CEDEAO, pour son engagement et son dynamisme.

Enfin, j’adresse mes remerciements à toutes les Organisations Féminines de la Société Civile Ivoirienne pour leur engagement constant en faveur de la Paix.

Mesdames et messieurs,

La présente journée porte ouverte, est une plateforme idéale de dialogue et de partage d’expériences, entre les femmes issues de toutes les couches sociales et le système des Nations Unies.

Je me réjouis, que cette journée permette d’accentuer la participation des femmes dans l’édification de la Paix. Elle permet également de prendre en compte leurs besoins spécifiques dans les processus de paix, de sécurité et de reconstruction post-crise.

La Résolution 1325 dont les grands axes sont :

la participation des femmes ;

la protection des femmes et des jeunes filles ; la prévention des conflits ;

et enfin, l’assistance et la reconstruction,

Épouse totalement les priorités que mon cher époux, le Président Alassane OUATTARA, s’est fixées depuis son accession à la magistrature suprême de notre Pays.

Il est également un fervent défenseur de la promotion des femmes. A ce titre il a déjà promu plusieurs de nos sœurs à de hautes fonctions, jamais occupées par des femmes dans l’histoire de notre Pays.

En ce qui me concerne, cette célébration du 12e anniversaire de la résolution 1325 me donne l’agréable occasion de m’exprimer sur la contribution des femmes dans le processus de réconciliation de notre Pays.

Nous le savons, les femmes et les enfants constituent la frange la plus vulnérable dans les situations de crise. Les femmes sont les principales victimes de l’insécurité et de la guerre.

C’est pourquoi, elles doivent s’impliquer en amont pour permettre d’éviter situations de guerre ou de troubles.

En cela, j’adhère totalement au thème de cette journée porte ouverte. « La paix, la sécurité et le développement avec la participation accrue des femmes, c’est maintenant ! Je m’engage. »

Mes chères sœurs,

Au moment où nous parlons tous de paix et de réconciliation, je voudrais vous exprimer mon sentiment profond.

Je trouve chères sœurs, que nous ne nous parlons pas assez.

Il est important d’échanger nos idées et nos avis pour mieux se comprendre et accepter nos différences.

Je pense que nous devons communiquer plus souvent avec notre prochain, parce que le dialogue est essentiel pour vivre ensemble.

Chères sœurs, NOUS, femmes de Côte d’Ivoire, pouvons conduire la dynamique du dialogue pour la Paix et la réconciliation dans notre Pays.

Engageons-nous dès maintenant à promouvoir la Paix dans nos actions quotidiennes, au sein de nos familles et autour de nous.

Si nous nous y engageons, les hommes suivront. Pour ma part, je m’y engage !

Je vous remercie.

Autres discours connexes

Others speeches

MON DISCOURS LORS DE LA CEREMONIE D’HOMMAGE A MADAME AMINATA TOUNGARA

La Première Dame, Madame Dominique Ouattara a parrainé la cérémonie d’hommage à l’Honorable Aminata Toungara, Député de Treichville et Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale, le vendredi 27 octobre 2023 au Palais de la Culture d’Abidjan. La cérémonie a enregistré la présence