Discours

Speeches

Remise des chèques FAFCI aux femmes du district d’Abidjan

dominique-ouattara-fafci-district-abidjan.jpg

Mes  chères sœurs,

Je suis très heureuse d’être aujourd’hui dans notre chère commune d’Abobo, pour vous retrouver et passer un agréable moment avec vous.

Grand merci à toutes pour votre accueil chaleureux et pour les mots gentils que vous m’avez adressés par l’intermédiaire de vos représentantes.

Mes salutations, vont aussi à l’endroit de Monsieur le Maire de la commune d’Abobo, mon frère Adama TOUNGARA, qui nous fait le plaisir de nous recevoir ce matin.

Merci Adama, pour l’organisation de cette belle cérémonie.

Merci aussi à mes jeunes sœurs Ministres pour leur présence à nos côtés ce matin.

Chères sœurs,

Je voudrais également vous transmettre les salutations de votre  frère, mon cher époux, le Président     Alassane OUATTARA, qui m’a demandé de vous embrasser chaleureusement.Il m’a dit de vous dire qu’il n’a pas oublié Abobo et que très bientôt il reviendra vous rendre visite.

 

Il se réjouit que nous ayons atteint ce moment important à savoir : le démarrage de la remise des chèques du FAFCI pour la ville d’Abidjan, et  aujourd’hui cela concerne 1000 femmes.

Mes  chères sœurs,

Cette journée est le point de départ d’une vie nouvelle pour beaucoup d’entre vous, et j’en suis extrêmement heureuse.

Vous avez présenté des projets qui ont été retenus par le comité du FAFCI et avez pu recevoir une formation pour la bonne gestion de vos activités.

Aussi,  aujourd’hui  pour  chacune  d’entre  vous,  le  FAFCI  est  une  opportunité  de soutenir vos familles et d’améliorer vos conditions de vie.

Mesdames et messieurs,

La cérémonie  de remise de chèques de ce jour me donne l’agréable occasion, de remercier  publiquement  le  Président  Alassane    OUATTARA  pour  sa  bienveillance envers les femmes de Côte d’Ivoire.

Il a toujours été notre meilleur défenseur car, il croit en nous et a confiance en notre potentiel.

Vu l’engouement suscité par le FAFCI, le Président a décidé de nous octroyer un milliard de plus, si les femmes remboursent correctement leurs prêts, afin que nous puissions aider un maximum de femmes à être autonomes.

Mes  chères sœurs,

Vous qui faites partie des premières bénéficiaires du FAFCI à Abidjan, je voudrais tout d’abord vous féliciter pour avoir été sélectionnées et ensuite vous encourager à être des exemples pour les autres femmes.

N’oubliez pas que la longévité du FAFCI dépend de vous, de votre capacité à faire prospérer votre activité et de votre capacité à rembourser vos prêts.

En effet, c’est en remboursant « un peu un peu » que vous pourrez avoir un prêt plus important et que vos sœurs en situation difficile pourront elles aussi recevoir l’argent du FAFCI.

C’est l’occasion pour moi de remercier nos partenaires qui nous aident à la mise en œuvre du FAFCI à savoir la COOPEC et le GESCI que je voudrais vous demander d’applaudir bien fort.

Mes  chères sœurs d’Abobo,

Vous savez que bientôt, c’est la fête des mères  et que je ne serai pas à vos côtés pendant cette période. Aussi, je vous ai apporté des présents composés de vivres, d’appareils électroménagers et de matériel de coiffure.

Pour les maternités des centres de santé communautaires d’Abobo, j’ai également apporté du matériel médical et des couffins pour les nouveaux nés. Nos sœurs handicapées physiques recevront aussi des fauteuils roulants.

Tous ces dons, sont pour vous aider dans votre quotidien. Sachez que je vous aime et que je pense très fort à vous.

Je serai toujours à vos côtés.

Je vous  remercie.

Autres discours connexes

Others speeches